vendredi 28 février 2014

Meurtres entre soeurs de Willa Marsh

Meurtres entre sœurs
de Willa Marsh

Éditions Le livre de poche
Collection Littérature et documents
Sortie le 2 mars 2011
Format poche / 256 pages / 6.60€

Présentation de l'éditeur :

Olivia et Emily, des demi-sœurs, vivent une enfance heureuse dans l'Angleterre des années 1950. Jusqu'au jour où Mo et Pa font un troisième enfant : Rosie, la petite princesse, leur préférée. Une vraie peste. Peu à peu, Rosie parvient à empoisonner l'existence de toute la famille, poussant Olivia et Emily dans leurs derniers retranchements. Comment s'en débarrasser ? Coups bas, manipulations en tous genres, vengeances : impossible de s'ennuyer à la lecture de ce roman jubilatoire, aux héroïnes aussi cyniques que déjantées. Un festival d'humour noir !

Mon avis :

Voilà un roman sombre mais, qui touche aussi à de nombreuses et belles valeurs familiales. On suit toute l'existence d'Olivia et Emily, deux demi-sœurs.
Leur vie est loin d'être un long fleuve tranquille, elles vont passer par plusieurs stades : au départ fillettes manipulatrices et méchantes, elles vont devenir des femmes biens et soudées. Cette évolution est très bien faite et l'on apprécie énormément de voir leur changement. Le lien très fort qui va se créer entre elles est impressionnant et beau. Elles seront toujours là l'une pour l'autre et bien qu'elles n'aient aucun lien de sang, on peut dire qu'elles sont bien plus que des sœurs.
Et ce à la différence de Rosie avec qui elles partagent chacune un de leur parent. Rosie est le mal incarné et n'a aucune considération pour sa famille. C'est à cause de ce personnage que j'ai eu beaucoup de difficultés par moment avec ma lecture. Rosie est un monstre, sans sentiments, elle cherche uniquement son profit et encore, elle a tout ce qu'elle veut et plus encore, mais elle est quand même prête à tout pour en avoir davantage. Sa vilénie dépasse l'entendement et je n'aurais jamais imaginé qu'un être puisse être aussi maléfique.

Heureusement, le lien d'Olivia et Emilie et leur dévouement pour leur famille étaient les bouffées d'oxygène dans ce roman. La dynamique qu'elles vont former avec leur mère et leur tante est extra. Elles m'ont fait penser aux Craquantes, cette série télévisée comique dans laquelle trois quinquagénaires et la mère de l'une d'elles vivent sous le même toit à Miami. Ainsi, on retrouve beaucoup d'humour, de facéties et de complicité entre ces femmes.

La lecture est rapide et facile. Je conseille de le lire d'une traite ou du moins de faire le moins de coupures possibles afin de ne pas être trop submergé par le fléau que représente Rosie. Personnellement, je n'ai pas vu l'humour, mais il est vrai que certains passages sur la fin poussaient au sourire.

En conclusion, c'est une lecture intéressante et forte sur bien des points. Toutefois, il faut savoir prendre le recul nécessaire pour affronter toute l'horreur du caractère de Rosie.

jeudi 27 février 2014

Pouvoirs Obscurs, tome 1 : l'invocation de Kelley Armstrong

Pouvoirs Obscurs
Tome 1 : l'invocation 
de Kelley Armstrong

Éditions Castelmore
Sortie le 11 février 2011
Format broché / 384 pages / 12.90€

Présentation de l'éditeur :

Chloé Saunders n'est pas comme les autres. Elle voit des fantômes... et ils ont des choses à lui dire.
Chloé rêve d'avoir une vie normale. Mais avec les fantômes qui la traquent sans cesse, c'est impossible. Si elle était un personnage de film, on la croirait quand elle avoue qu'elle voit des fantômes.
Dans la vraie vie, elle est envoyée à Lyle House, un institut psychiatrique spécialisé pour ados.
Les pensionnaires ont l'air de cacher eux aussi quelques secrets et Chloé ne serait pas étonnée de trouver des squelettes cachés dans les placards.

Mon avis :

Une histoire de fantôme originale et très sympathique à suivre. Chloé est une jeune fille qui, du jour au lendemain, commence à voir des êtres que personne ne voit. Ce qui a pour résultat de l'envoyer direct' dans un hôpital psychiatrique.

Le fait qu'elle soit envoyée dans une institution spécialisée démarque le livre des autres du genre. Bien qu'assez terrifiant, cela est sûrement la chose la plus probable qui puisse arrive à une ado qui commence à parler dans le vide et à prétendre voir des personnes qui ne sont pas là. Cette approche est très intéressante.
On va donc suivre la vie de Chloé dans son institution, son quotidien avec les autres jeunes présents sur place, chacun pour une raison bien particulière. Extrêmement motivée à suivre son traitement et éviter ainsi de poursuivre son ascension vers la folie, elle va commencer à se poser des questions sur son état réel et sur les buts du centre qui l'accueille. Questions qui seront en partie avancées par Derek, un des plus étranges et repoussants pensionnaires.

La lecture se fait toute seule, dévorée en 24 heures, les pages défilent à toute allure. Le mystère instillé par l'institution et par les autres pensionnaires, qui gardent bien leurs secrets, pousse le lecteur à toujours avancer plus loin dans la lecture. Les interrogations nous taraudent et l'on veut savoir si Chloé est folle ou si elle voit vraiment des fantômes. L'auteur flirte toujours sur la ligne : réalité ou fiction ? (je trouve la formulation bizarre)
De plus, les personnages sont intéressants et ici on ne peut pas se fier à l'autre. Repoussant ou attirant, accueillant ou agressif, ils ont tous leurs secrets. Certains liens vont se créer, certains improbables, d'autres moins, mais il sera très agréable de suivre tout ce petit groupe et de découvrir tout ce qu'ils cachent.
La fin est riche en événements et laisse le lecteur avec un cliffhanger terrible !

En conclusion, un tome très intéressant qui sait attirer le lecteur dans ses filets et qui promet de belles choses pour la suite. Une saga prometteuse !

mercredi 26 février 2014

Nés à minuit, tome 5 : Crépuscule de C.C. Hunter

Nés à minuit
Tome 5 : Crépuscule
de C.C. Hunter

Éditions Michel Lafon
Sortie le 23 janvier 2014
Format poche / 460 pages / 15.95€

Présentation de l'éditeur :

En quittant Shadow Falls, Kylie pense avoir pris la plus difficile des décisions. Séparée de ses amis, elle doit maintenant découvrir l’étendue de ses capacités surnaturelles et exercer son don de caméléon. Mais bientôt, Mario – son ennemi le plus puissant – refait surface, prêt à tout pour que la jeune fille le rejoigne. Le vieil homme ne tolérera aucun nouveau refus. Si elle ne s’allie pas à lui, il la détruira, ainsi que tous ceux qu’elle aime. Il n’existe qu’une façon de l’arrêter : Kylie doit retourner au camp pour trouver des alliés. Il lui reste aussi à faire son ultime choix… Qui doit-elle aimer ? Le loup-garou qui lui a brisé le cœur mais qui est prêt à tout sacrifier pour la reconquérir, ou le demi-Fae qui a fui leur amour avant même de lui avoir donné une chance ? Une fois la décision prise, plus rien ne sera comme avant.

Mon avis :

C'est le dernier tome de la saga et à mon avis le meilleur après le premier. J'ai passé un excellent moment.

On retrouve une Kylie forte, déterminée et qui se pose beaucoup moins de questions. Au fond, elle sait ce qu'elle veut et suit son cœur. Elle a eu énormément de réponses à ses interrogations et maintenant c'est à elle de décider de ce qu'elle va en faire. On la sent grandie et légèrement différente, plus mûre. Et cela se perçoit dans tous les aspects de sa vie, autant dans ses amours que dans ses relations avec ses amies et sa famille, mais aussi dans ses projets et ses objectifs personnels.

Avec une Kylie plus stable psychologiquement et mieux dans sa tête, le ton dans la lecture change. Les rires fusent, les sourires sont régulièrement au rendez-vous, on passe un excellent moment. Même les passages où il y a de la tension ne sont plus appréhendés de la même façon, on est détendu et l'on sait que la détermination de Kylie et sa force viendront à bout des difficultés.

Ce tome est riche en événements. Il se passe beaucoup plus de choses que dans les deux derniers livres. Des bonnes et des moins bonnes, mais dans l'ensemble, qui aident à l’avancement de l'histoire. La fin est peut-être un peu rapide et "facile", mais ce n'est pas choquant et cela s'intègre bien à la trame de l'intrigue.

Enfin, ce dernier livre marque le summum des relations entre les protagonistes. Leurs liens sont plus solides, leur dynamique plus efficace et leur force plus grande.
Il conclut à merveille la saga et c'est avec une petite larmichette que le lecteur tournera la dernière page des aventures de Kylie.

mardi 25 février 2014

Oscar Wilde et le jeu de la mort de Gyles Brandreth

Oscar Wilde et le jeu de la mort
de Gyles Brandreth

Éditions 10-18
Collection Grands détectives
Sortie le 10 septembre 2013
Format poche / 460 pages / 8.10€

Présentation de l'éditeur :

Facétieux Oscar Wilde ! Le voici qui propose à ses amis une curieuse activité pour les distraire : le jeu de la mort. Chacun inscrit sur une feuille le nom de la victime de son choix et aux participants de deviner qui veut tuer qui. Mais quand la Mort commence à frapper les victimes potentielles dans l'ordre exact où elles ont été tirées, le drame succède à la comédie. Flanqué de son fidèle ami Robert Sherard et assisté par Arthur Conan Doyle, Wilde mène l'enquête avec plus de zèle que jamais. Car son nom et surtout celui de sa femme figurent sur la liste funèbre... 

Mon avis :

Voilà un livre qui va me laisser un souvenir périssable et peu attrayant. Ce fut une lecture fastidieuse, j'avais l'impression de ne pas avancer et de toujours lire la même chose.

Un petit point positif (qui s'est vite transformé en quelque chose de négatif) est tous les éléments historiques ayant été cités au cours de la lecture. Des petits détails de la vie d'Oscar Wilde ou de l'Histoire du pays. On apprend pas mal de choses, malheureusement cela tourne vite au cours magistral et cela devient plus une énumération de tout ce qui a constitué la vie d'Oscar Wilde qu'une intrigue mettant en valeur la biographie de cet écrivain célèbre.
La lecture en devenait lassante et énervante. Voulant vérifier quelques points cités, je suis tombée sur une biographie d'Oscar Wilde reprenant exactement (!) tout ce que j'avais pu lire dans le roman.

Mais ce livre est avant tout une enquête policière, donc qu'en est-il de cet élément ? Eh bien, il faut le dire, l'enquête est trop facile. On voit les indices de loin et l'on arrive à en déduire rapidement ce qu'il en retourne. Donc de ce côté-là, ce fut aussi une belle déception. À la moitié du roman, j'ai arrêté de m'intéresser à l'enquête. À quoi bon ?

Concernant les personnages là aussi, j'ai de nombreux griefs... Tout d'abord, le narrateur. Un ami d'Oscar Wilde. Tout le long de l’œuvre, il m'a été impossible de me souvenir de son prénom tellement le personnage est insignifiant et sans personnalité. Il est à la disposition d'Oscar (comme il le dit lui-même) et fait tout ce que ce dernier lui demande. Il n'a pas le charisme d'un Watson ou d'un Hastings, loin de là.
Concernant Oscar Wilde, l'homme est réputé pour ses frasques et son caractère narcissique. L'auteur a bien su retranscrire ces traits. En soi, les personnages ayant de telles caractéristiques me plaisent généralement beaucoup, toutefois ici ça n'est pas passé. Pas à cause d'Oscar Wilde, mais à cause de son entourage. TOUT l'entourage de l'écrivain l'encense, vante toutes ses qualités et cela quasiment à chaque page ! Ce livre aurait dû s'appeler Oscar Wilde et le jeu de la mort ou son apologie.
De plus, et là, c'est personnel, je n'ai pas compris l'intérêt de présenter Oscar Wilde en détective. C'est déjà un être à part qui a fait beaucoup de choses très intéressantes, pourquoi lui ajouter la casquette d'enquêteur ? Surtout qu'elle a été mal utilisée, sa manière d'agir sous cette casquette m'a beaucoup trop fait penser au style d'Hercule Poirot : dans sa manière d'agir avec le narrateur, sa façon de dire qu'il a des soupçons sans rien dévoiler et le summum : réunir tous les protagonistes à la fin afin de faire son show et expliquer les conclusions de son enquête.

Autant dire que cette lecture n'était clairement pas faite pour moi. Je préfère nettement lire directement un Hercule Poirot ou une biographie d'Oscar Wilde.
Si l'on peut accorder un point à ce roman, c'est que malgré tout, il m'a donné envie de lire les œuvres du célèbre écrivain afin de lui rendre sa légitimité.

lundi 24 février 2014

C'est lundi, que lisez-vous #42


"C'est lundi que lisez-vous ?" est un rendez-vous livresque à l'origine initié par Mallou, aujourd'hui repris par Galleane, du blog : Le blog de Galleane.

Le principe est simple, il suffit de répondre à 3 questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
Personnellement, je ne répondrai qu'aux deux premières questions car je ne sais jamais à l'avance quel livre je vais lire. Cela dépend toujours de mon état d'esprit après en avoir terminé un. ^^
Il y aura aussi le lien de la chronique du livre si elle est déjà faite, donc n'hésitez pas à cliquer pour découvrir ces oeuvres.

1. Cette semaine j'ai terminé : 

Kushiel, tome 1 : La marque de Jacqueline Carey
En Lecture Commune avec Les lectures de Liloulala.
Génial !



Saisons Païennes, la nouvelle : L'étincelle en moi de Vanessa Terral
Nouvelle spéciale pour Imbolc, dans le cadre de la LC avec le blog Les découvertes de Dawn.
Vous pouvez retrouver mon article sur la fête païenne Imbolc : ICI.



Nés à minuit, tome 4 : Frémissements de C.C. Hunter
Vous pouvez retrouver mon avis en cliquant sur la couverture.


http://wlatetedanslesetoiles.blogspot.fr/2014/02/nes-minuit-tome-4-fremissements-de-cc.html


Nés à minuit, tome 5 : Crépuscule de C.C. Hunter
Super ! Mon préféré après le premier tome. L'auteur a bien réussi à conclure la saga !




2. Et là je suis en train de lire : 

Le cercle de pierre, tome 1 : Le chardon et le tartan de Diana Gabaldon
Jusqu'ici, j'adore ! On a le droit à une belle histoire romancé dans un contexte : histoire, géographie et politique de l'Écosse très bien décrit.
J'avais dû le mettre entre parenthèse pendant quelques semaines et je suis impatiente de retourner dans l'histoire !



Et vous que lisez-vous ?

dimanche 23 février 2014

Prémonitions, tome 2 : Possédés de L.J. Smith

Prémonitions
Tome 2 : Possédés
de L.J. Smith

Éditions Michel Lafon
Sortie le 6 septembre 2012
Format poche / 283 pages / 6.60€

Présentation de l'éditeur :

Refusant d'être manipulés, Kaitlyn et ses amis fuient l'institut du Dr Zetes réservé aux êtres surnaturels. Traqués sans relâche, ils se cachent au nord des Etats-Unis et survivent tant bien que mal. Mais une violente attaque psychique de Zetes fissure le groupe... d'autant que l'un d'entre eux dissimule un secret monstrueux. Briser leur lien télépathique devient primordial. Il en va de leur liberté, et de leur vie.

Mon avis :

Après un premier livre assez intéressant, j'étais curieuse de lire la suite de cette saga. Kaitlyn et ses amis sont en fuite et cherchent le havre de paix dont ils ont rêvé. Toutefois, quelques péripéties les attendent en chemin.
Malheureusement, ce second tome m'a déçue. Finalement, il se passe très peu de choses et j'en suis ressortie avec l'impression que c'était beaucoup de pages pour pas grand- chose.

Les relations dans le groupe n'évoluent pas vraiment et au centre de ce tome nous retrouvons principalement deux personnages : Kaitlyn et Gabriel. En effet, ce dernier n'est pas ressorti indemne de sa confrontation avec le Dr Zetes. Seule Kaitlyn va se rendre compte dans quel désarroi se trouve le jeune homme et va chercher à lui venir en aide. De ce fait, les autres protagonistes sont peu présents et légèrement en retrait.
Cependant, un nouvel arrivant va faire son apparition. Cela va apporter un peu de nouveauté et pourrait changer bien des choses. Malheureusement, je n'ai pas compris toutes ses actions et je suis restée perplexe à la fin de ma lecture, car ses dernières décisions n'étaient pas cohérentes avec ses désirs. Ce qui d'ailleurs me pousse à parler de la fin du tome. L'intrigue a été bien développée jusqu'à ce que les jeunes atteignent leur but. Et là, ça s'enchaîne de manière brutale et trop rapide. Cette fin est l'élément principal qui a fait que le livre m'a déçue.

Néanmoins, il est appréciable d'avoir une héroïne stable sentimentalement. Kaitlyn a fait un choix concernant ses amours et s'y tient. Elle file le parfait bonheur avec Rob et c'est beau à voir. Elle n'a pas de doutes ou de questionnements comme certaines héroïnes peuvent en éprouver dans d'autres sagas.

En conclusion, c'est une lecture courte, mais pas exceptionnelle. On n'y retrouve pas les éléments ayant pu plaire dans le premier tome. Espérons que le dernier opus rattrape cela.

samedi 22 février 2014

Nés à minuit, tome 4 : Frémissements de C.C. Hunter

Nés à minuit
Tome 4 : Frémissements
de C.C. Hunter

Éditions Michel Lafon
Sortie le 21 mars 2013
Format broché / 461 pages / 15.95€

Présentation de l'éditeur :

Même au pensionnat de Shadow Falls, où chaque adolescent est doté de talents spéciaux, Kylie sort de l’ordinaire. Elle est capable de voir les morts et d’utiliser de nombreux pouvoirs surnaturels. Alors qu’elle est sur le point de percer l’énigme de son étrange nature, la jeune fille reste déchirée entre ses deux amours. Comment envisager une relation avec Lucas, le ténébreux loup-garou, quand la meute s’y oppose ? Doit-elle rejoindre Derek, le séduisant demi-Fae, le seul à l’aimer sans condition ? Kylie devra surmonter ces tourments, car quelque chose de plus terrible se trame dans l’ombre. Un fantôme ressemblant trait pour trait à sa confidente Holiday vient la hanter. Serait-ce le signe que son amie est en danger de mort, ou cela cache-t-il un autre secret, plus sombre encore ? Kylie devra tout mettre en œuvre pour faire la lumière sur le mystère qui menace les habitants du pensionnat. Car le changement est inévitable, et tout a une fin, peut-être même Shadow Falls… SUCCOMBEZ AUX CHARMES


Mon avis :

J'attendais beaucoup de ce tome, peut-être trop, ainsi je suis restée un peu sur ma faim concernant l'action dans le roman.

Comme dans les précédents opus, Kylie se retrouve avec un fantôme inconnu et doit essayer de comprendre qui il est et pourquoi il est venu la voir. Mais dans ce cas-ci, il y a quelques complications, le fantôme ressemble trait pour trait à Holiday. Voilà un mystère supplémentaire à résoudre. En parallèle, elle est toujours à la recherche de sa vraie nature et se pose énormément de questions. Côté cœur, elle trouve enfin une certaine stabilité et c'est très agréable. Kylie a enfin passé une étape et a affronté ce qu'elle ressentait. Ce dernier point est vraiment appréciable après 3 tomes au cours desquels notre héroïne avait son cœur qui balançait.

Côté action, malheureusement, nous n'avons toujours pas notre comptant. Il y a encore énormément d'interrogations de la part des protagonistes : fantôme, enquête, nature des pouvoirs... Dans un sens, cela ne pourrait pas être aussi dérangeant si pour le lecteur les réponses n'étaient pas si évidentes.
En prenant du recul, on se rend compte que toute l'intrigue se déroule sur un laps de temps assez court, ce qui justifie tous ces passages de remise en question et de réflexion. Néanmoins, pour celui qui tient le livre entre ses mains, cela semble beaucoup plus long, au point que l'on en perdrait la notion du temps dans le récit. Le fait que les réponses à tous les points d'intrigue soient très faciles à deviner n'aide pas à atténuer ce ressenti.

Heureusement, l'auteur a toujours du talent pour faire passer les émotions (tous ces moments de réflexion y contribuent pas mal). On ressent bien la détresse de Kylie, les moments où elle se sent paumée et où elle a peur. Oui, car la vie de Kylie est toujours aussi mouvementée et tiraillée de tous les côtés et cela fait beaucoup pour une jeune fille de 17 ans. Heureusement, elle est toujours aussi bien entourée. Et c'est dans ces moments - là que les sentiments positifs entrent en jeu. Sa relation avec Holiday est très belle et touchante, même Burnett commence à faire tomber le masque. Ses deux colocataires, Della et Miranda, veillent toujours sur elle et sont très présentes.
Enfin, les différents passages avec les fantômes sont particulièrement bien décrits et même extrêmement flippants. Ils regorgent de détails dont notre imagination se serait bien passée, mais que l'on adore, car ils donnent des frissons partout. L'auteur s'est surpassé sur certains passages au cours desquels on aurait bien crié à l'horreur avec Kylie.
Tous ces points réunis font que l'espace de quelques centaines de pages, C.C. Hunter nous met à la place d'une fée et nous offre leur pouvoir d’empathie. Plus que lire ce que ressent Kylie, on le ressent au fond de nous- même.

En conclusion, ce n'est pas encore le tome rempli d'action que l'on attendait, toutefois les bons éléments sont toujours présents : de belles relations, des descriptions terribles et une plume qui nous fait ressentir de nombreuses émotions.

vendredi 21 février 2014

Christmas Pudding d'Agatha Christie

Christmas Pudding
d'Agatha Christie

Éditions Club des masques
Sortie 1985
Format poche / 186 pages / xx€

Présentation de l'éditeur :

Chistmas pudding
Le retour d'Hercule Poirot
Le policeman vous dit l'heure
Trois nouvelles, trois facettes de l'ingéniosité et du talent d'Agatha Christie. Où dissimuler, un soir de Noël, un rubis - gros comme un bouchon de carafe - dérobé à un prince oriental ? Quelle foi ajouter à l'intuition de cette lady qui prétend savoir, contre toute vraisemblance, qui est l'assassin de son mari ? Comment commettre un crime dans un jardin, alors qu'on vous a enfermé à double tour dans votre chambre ? Hercule Poirot et Miss Marple ont réponse à tout.

Mon avis :

Étant une grande fan d'Hercule Poirot, j'ai commencé ce roman avec beaucoup d'entrain. Entrain qui s'est un peu émoussé au fil de la lecture.

En fait, généralement quand je lis un Hercule Poirot, dès l'instant où j'estime qu'une personne est coupable, je sais d'avance qu'il ne l'est pas et que je me fourvoie complètement. Après, il me reste à me creuser les méninges afin d'espérer (espoir souvent vain) trouver le meurtrier avant la fin. Cette fois-ci, il n'y a eu aucune surprise. C'était tellement évident que je pensais une fois de plus partir dans la mauvaise direction. Eh bien non. L'intrigue est très simple, trop simple par rapport à quoi nous a habitués Agatha Christie.

Toutefois, retrouver mes deux personnages préférés, Hercule Poirot et son ego démesuré, m'a permis de passer malgré tout un agréable moment.

Quant à la nouvelle Le policeman vous dit l'heure avec Miss Marple, elle fut sympathique mais sans plus. Miss Marple est quasiment inexistante, je n'ai pas pu me faire une opinion sur cet autre détective crée par Agatha Christie.

En conclusion, un recueil court, sympathique, mais en dessous des romans écrits par l'auteur.
 

jeudi 20 février 2014

La vie est un arc-en-ciel de Cecelia Ahern

La vie est un arc-en-ciel 
de Cecelia Ahern

Éditions J'ai Lu
Collection Pretty comedy
Sortie le 1er janvier 2001
Format poche / 441 pages / 6.90€

Présentation de l'éditeur :

Sur les bancs de l'école, Rosie et Alex s'étaient juré de ne jamais se séparer. Leur existence bascule pourtant le jour où le jeune garçon déménage avec ses parents aux États-Unis. Cet éloignement forcé sera le premier d'une longue série d'imprévus, comme seule la vie sait en réserver, et les deux " amis " devront apprendre à y faire face. Au fil de leur correspondance, les non-dits et les rendez-vous manqués se devinent... Serait-il possible qu'au plus profond d'eux-mêmes, Rosie et Alex pensent toujours à leur vieux serment ? Mais si parler d'amour est une chose, trouver le moment opportun, dans une vie qui les dépasse, en est une autre... Un roman pertinent et tendre, où les aléas de la vie et les devoirs qu'elle impose sont, comme souvent, autant d'obstacles pour (re)connaître l'amour !

Mon avis :

Ce fut un véritable coup de cœur ! Un roman qui m'a emportée du début à la fin. Bien que je découvrais à cette occasion la plume de Cecelia Ahern, ce premier livre a su me convaincre que cette auteur est une incontournable du genre.

Le roman se présente sous forme épistolaire : lettres, petits mots, emails, extraits de messagerie instantanée, brochures de journaux, faire-part... autant d'éléments réunis qui retracent la vie de Rosie, mais aussi celle d'Alex, son meilleur ami de toujours. Ce format est idéal pour faire passer directement les sentiments et les moments forts d'une existence. L'amplitude de l'histoire est importante, on commence lorsque Rosie et Alex n'ont que 7 ans et on les suit au fil des ans, il y a donc matière à transporter le lecteur.
Ces deux amis d'enfance vont subir les aléas de la vie, cette amitié va être mise à rude épreuve. Avec eux, le lecteur va être entraîné dans les montagnes russes des émotions. On passera du rire aux larmes, de la joie à la peine, de la passion au drame, de la tendresse à la rancœur. Le tout sans exagération avec un ton extrêmement juste et pertinent. À aucun moment l'auteur n'en fait trop ou pousse le trait, elle a su créer une ambiance, des sentiments à l'image de la vie telle qu'elle est. Et c'est là la force du livre. Toute personne lisant cette œuvre éprouvera de l'empathie pour ces personnages car il ne pourra rester insensible à ce qu'ils vivent, mais aussi parce que chacun pourra se retrouver dans ces scènes de vie. Les protagonistes sont extrêmement attachants, on passe un merveilleux moment avec eux.

En plus d'avoir une plume très juste, l'auteur a parfaitement ajusté l'écriture en fonction du support et de l'âge du narrateur. C'est-à-dire que si l'auteur du message a 7 ans, le petit mot ne sera pas exempt de fautes d'orthographe et si ce sont des lettres ou une messagerie instantanée, le vocabulaire et la syntaxe auront de nombreuses différences. L'immersion est complète.

En conclusion, ce livre est un  bijou que je recommande sans modération. Je n'ai pas su trouver un seul élément m'ayant dérangé. C'est la vie tout simplement, mais racontée avec justesse, humour, passion et beauté.

jeudi 13 février 2014

Fête païenne : Imbolc



Dans le monde celtique, l'année est représentée sous forme de cercle, on parle de roue de l'année. Le rond symbolisant l'éternel recommencement, le cycle de la vie.
Les saisons sont décomposées en deux catégories : les saisons claires et les saisons sombres. Sur cette année celtique on retrouve 4 fêtes religieuses majeures, deux par saisons (vous pouvez cliquer sur le nom de la fête pour retrouver l'article qui lui correspond) :
Il existe aussi 4 autres fêtes celtiques mais non religieuses, qui correspondraient plutôt à des fêtes sociales :
  • l'équinoxe de printemps : Ostara (21 mars) ;
  • solstice d'été : Litha (21 juin) ;
  • l'équinoxe d'automne : Mabon (21 septembre) ;
  • solstice d'hiver : Yule (21 décembre) .
     
Elles étaient l'occasion de rassemblement et de festivités.

J'écrirai une présentation de chaque fête à la date qui lui correspond, que vous pourrez retrouver sur le blog.



 
Imbolc

Tout d'abord avant de parler de cette fête celtique, je tiens à préciser que les sources sur Imbolc sont assez rares. C'est une fête peu connue. Je me suis donc basée sur différents sites celtiques, de druidisme et de paganisme. Ils ont une base commune mais divergent sur plusieurs points. Donc je vais essayer de faire au mieux.

Signification


Qu'est ce qu'Imbolc ? 

Imbolc est une fête celtique célébrée le 1 et/ou le 2 février, cela dépend des sources.
Fête consacrée à la sainte Brigitt (Brigit, Bridget, Brigid, Brighid, Bride, Brigantia cela dépend des régions et des pays), elle aurait toutefois des origines antérieures à l'arrivée du christianisme en Irlande. 
Cette fête célèbre le renouveau, la fécondité et le retour de la vie. Elle témoigne de la transition de l'hiver vers le printemps et la présence plus importante du soleil et de la lumière. Les crocus et les perces neiges sortent pour marquer ce changement, les jours deviennent plus longs.
Elle signe le début de l'agnelage mais aussi de la saison de l'agriculture. C'est une période faste où la fertilité est importante.

On connait surtout cette fête aujourd'hui sous le nom de Chandeleur (Candlemas).


Brigid

Mais qui est cette Brigid qui est associée cette fête ?

Dans la culture celtique Brigid est la triple déesse (la jeune fille, la mère et la vieille femme).

Toutefois pour Imbolc, elle est présente sous sa forme virginale. Brigid est la fille du Dagda et aussi l’épouse et la sœur de Lug, Dagda, Ogme, Nuada, Diancecht et Mac Oc, les dieux des Tuatha Dé Danann.
Associée à l'élément du feu, c'est la déesse de la création (forger des objets), de la poésie (inspiration, savoir), de la médecine (sage-femme, guérison). C'est l'une des déesses les plus anciennes et célèbres de l'Europe Celtique.

Lors de la nuit d'Imbolc, la déesse Brigid vient bénir les habitants dans leur sommeil.



La célébration

Concrètement, que faire pour fêter Imbolc ?

À l'occasion d'Imbolc, des bougies ou des lampes vont être allumées pour marquer le retour de la lumière. L'idéal est d'éclairer toutes les pièces de la maison en même temps au moins une fois, même pour quelques instants. Mieux encore, on peut allumer une bougie de couleur orange ou jaune, couleur de la lumière. Dans certaines régions, on allumera des feux et des torches.
Symbole d'Imbolc mais aussi de la déesse Brigid, le feu est au cœur de cette fête.

  
La croix de Sainte Brigitt (Brigd's Cross) est réalisée le 1er février en l'honneur d'Imbolc et est placée dans les maisons afin de les protéger des incendies et des mauvais esprits.

D'après la légende, Brigitt aurait été appelée au chevet d'un chef de clan mourant à Kildare. S'installant à son chevet, elle aurait ramassé sur le sol quelques joncs et, tout en rassurant l'homme, elle se serait mise à fabriquer une sorte de croix avec. Sa présence et ses mots réussirent à calmer le malade, qui finalement se remit de son mal. Transcendé par sa rencontre, le chef de clan finit par se convertir au christianisme. Pour commémorer cet événement la population a réalisé des croix de Sainte Brigitt.
Voici un site expliquant comment réaliser une Croix de Sainte Brigitt : ICI.


Il est aussi possible de fabriquer une Brigid Doll (Brídeóg) ou Corn Doll (poupée de maïs). Les femmes réalisent ces poupées à l'effigie de Brigid puis paradent à travers le village, de porte en porte, afin de recevoir la bénédiction de la déesse.

De nombreux rituels différents sont ensuite accomplis en fonction des régions et des pays. Voici par exemple l'un d'eux :

Le soir, les femmes placent les Brigid Doll à l'extérieur dans des lits confectionnés pour l'occasion (lit faits de joncs, de paniers...), puis elles ajoutent de la nourriture et des vêtements afin que la déesse les bénissent. Ensuite, elles éteignent leur feu et étalent les cendres du foyer.
Au petit matin, les femmes cherchent des traces de la visite de la déesse Brigid dans les cendres et donc ainsi de sa bénédiction.

Voici un site qui montre étape par étape comment réaliser une Brigid Doll : ICI.


Il y a aussi des plats typique à confectionner à cette occasion.

Par exemple le Boxty, un pancake à la pomme de terre typiquement Irlandais. Voici un lien pour les réaliser : ICI.
Il existe aussi des Boxty scones.

 Voici un autre site, qui répertorie de nombreuses recettes à réaliser pour l'occasion : ICI.



J'espère que l'article vous aura plu et qu'il aura été instructif. Ci-dessous vous pouvez retrouver les différentes sources dont je me suis inspirée pour écrire cet article. Enfin, n'hésitez pas à partager des sites et des informations sur cette fête. Ça me plairait beaucoup d'enrichir mes connaissances.




Sources

http://en.wikipedia.org/wiki/Imbolc
http://www.carnutes.com/Roue.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Religion_des_Celtes
http://fr.wikipedia.org/wiki/F%C3%AAte_religieuse_celtique#Imbolc
http://www.thewhitegoddess.co.uk/the_wheel_of_the_year/imbolc.asp
http://www.goddessandgreenman.co.uk/imbolc_candlemas
http://mythologica.fr/celte/brigit.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Brigit
http://pagana.wikia.com/wiki/Brigit
http://fisheaters.com/stbrigidscross.html
http://www.irishamericanmom.com/2013/02/01/the-story-of-the-saint-brigids-cross/
http://www.kildare.ie/community/easysites/kildareheritage/?page_id=29
http://loveofthegoddess.blogspot.fr/2010/02/imbolc-fire-festival-of-brigid.html


lundi 3 février 2014

C'est lundi, que lisez-vous #41


"C'est lundi que lisez-vous ?" est un rendez-vous livresque à l'origine initié par Mallou, aujourd'hui repris par Galleane, du blog : Le blog de Galleane.

Le principe est simple, il suffit de répondre à 3 questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
Personnellement, je ne répondrai qu'aux deux premières questions car je ne sais jamais à l'avance quel livre je vais lire. Cela dépend toujours de mon état d'esprit après en avoir terminé un. ^^
Il y aura aussi le lien de la chronique du livre si elle est déjà faite, donc n'hésitez pas à cliquer pour découvrir ces oeuvres.

1. Cette semaine j'ai terminé : 

Oscar Wilde et le jeu de la mort de Gyles Brandreth
Je n'ai pas du tout aimé cette lecture... Une fois la chronique écrite, j'espère l'oublier au plus vite.



Meurtres entre sœurs de Willa Marsch
Livre que j'ai reçu de Coquelicote pour le noël du club de lecture. L'écriture est bonne, toutefois j'ai eu du mal à prendre le recul nécessaire pour apprécier ma lecture. En fait, j'ai eu beaucoup de difficultés à supporter certains personnages qui sont horribles.




Contes de vampires avec :
- Le Vampire (1817) de John William Polidori d'après Lord Byron
- La morte amoureuse (1836) de Théophile Gautier
- Le Mari vampire (1907) de Luigi Capuana

Très intéressant, surtout après la lecture de Carmilla de Sheridan Le Fanu.




2. Et là je suis en train de lire : 

Kushiel, tome 1 : La marque de Jacqueline Carey
En Lecture Commune avec Les lectures de Liloulala.
Un livre de fantasy extra avec beaucoup d'intrigues.Malheureusement, j'ai du faire une pause et j'ai du mal à me remettre dans ma lecture.





Le cercle de pierre, tome 1 : Le chardon et le tartan de Diana Gabaldon
Jusqu'ici, j'adore ! On a le droit à une belle histoire romancé dans un contexte : histoire, géographie et politique de l'Écosse très bien décrit.



Et vous que lisez-vous ?