samedi 28 février 2015

Photos, Books and Tea #2



Vous l'avez peut-être déjà vu sur la page facebook du blog, voici un petit "délire" que j'ai réalisé lorsque j'ai dû ranger quelques-uns de mes livres/mangas.

Très largement inspiré du livre Le Labyrinthe de James Dashner, vous noterez l'attention aux détails, aux objets utilisés et aux post-it. 

Et donc voici un extrait de ce que j'ai fait :




Ceci n'est qu'un aperçu, pour voir toutes les photos, c'est ICI.

Pour en savoir plus sur l'origine du délire :



Pour retrouver mon avis sur la saga :




Saturday's Award Book #2


Mis en place par Echos de Mots , j'ai découvert la semaine dernière ce rendez-vous grâce à Léa du blog Le Chat du Cheshire. J'ai tout de suite craqué pour ce rendez-vous aux noms d'Awards très amusants !
Je décide donc de me joindre à l'aventure.

Voici le principe :

Chaque semaine, un thème sera donné. Le but est de sélectionner, parmi les livres que l'on a lu, 3 livres selon le thème (les nominés). Puis, parmi ces 3 livres, élire le gagnant (le vainqueur de l'Award en question).


Cette semaine c'est l'Award du :

Livre-Dont-Vous-Repoussiez-La-Lecture-Parce-Que-Tout-Le-Monde-Semblait-L'aimer-Et-Vous-Aviez-Peur-Que-Ce-Ne-Soit-Pas-Votre-Cas-Car-Alors-Vous-Auriez-Eté-Le-Vilain-Petit-Canard-Aux-Yeux-Du-Du-Monde-Toute-Votre-Vie-Et-Ca-C'est-Très-Moche...


La communauté du Sud de Charlène Harris
Entre les fans de la saga et de la série TV, je m'y suis mise tardivement avec une crainte de ne pas accrocher.J'ai totalement adoré !



Princess Bride de William Goldman
Ce grand classique encensé par tous ceux qui l'on lu, le film est adoré outre Atlantique. J'ai démarré ma lecture très sceptique, en me disant, au pire je ne mourrai pas bête. Eh bien ce fut un gros coup de cœur et une grosse surprise !



Les Femmes de l'Autremonde de Kelley Armstrong
Des trois, c'est celui qui est resté le plus longtemps dans ma bibliothèque sans que j'y touche. Un jour je me suis lancée et j'ai adoré !


Et le gagnant est...



Eh oui, ce grand classique aura fait chavirer mon cœur malgré mes craintes !


À la semaine prochaine !

vendredi 27 février 2015

Le Beau Livre de la Terre de Patrick De Wever

Le Beau Livre de la Terre
De la formation du système solaire à nos jours
de Patrick De Wever

Éditions Dunod
Collection Les Beaux Livres du Savoir

Sortie le 5 novembre 2014
Format broché / 420 pages / 7.90€

Présentation de l'éditeur :

De la violence des premiers temps géologiques au foisonnement de la vie et à l’apparition de l’Homme, ce livre retrace 200 grandes étapes de l’histoire de la Terre.
• Chaque événement est expliqué et illustré par une magnifi que image.
• Les plus grands savants sont présents : retrouvez Georges Cuvier, Charles Darwin ou encore Alfred Wegener !
Plongez dans ce livre, lisez-le d’une traite ou dégustez-le au gré de vos envies, pour découvrir les mystères de notre planète.

Mon avis :

Ce livre est un petit bijou tant pour le contenu que pour la forme.

Parlons d'abord de l'aspect. Couverture cartonnée, papier glacé, photos splendides, il régale les yeux des lecteurs que nous sommes. Pas trop grand au niveau du format, il permet une très bonne prise en main.
La mise en page est parfaite : chaque double page est découpée en différentes parties qui permettent au lecteur de pouvoir suivre clairement l'évolution de l'histoire sans se perdre dans les méandres des différentes divisions des temps géologiques. Il y a la date et la période de l'histoire indiquées sur chaque page, de même qu'une légende expliquant chaque dessin ou photo. Un gros point positif est que l'auteur a aussi ajouté pour chaque élément un "Voir aussi" qui permet de lier les différents épisodes entre eux.
Toujours dans un désir de garder les choses au clair pour la personne qui va lire cet ouvrage, il y a au tout début une échelle des temps géologiques qui nous permet de nous repérer de manière globale. Il sera ainsi facile, au lecteur qui le souhaite, de faire des allers-retours au cours de sa lecture afin de bien situer les différentes périodes. Enfin, pour compléter le tout, on retrouve à la fin une bibliographie fournie ainsi qu'un lexique.

Passons ensuite au contenu. Résumé par un titre et une courte phrase explicative, le lecteur a ensuite quelques paragraphes expliquant de manière claire et concise chaque événement. L'auteur aborde des sujets réellement intéressants et passionnants. J'ai appris énormément de choses en lisant ce livre. Par exemple, saviez-vous qu'à l'origine les organismes vivants se développaient sans dioxygène et que pour eux ce dernier était un poison ? C'est la vie qui, en s'adaptant à son environnement, a fait du dioxygène un élément devenu primordial et essentiel aux organismes vivants. Ce livre permet donc aussi de voir ce qui nous entoure sous un jour nouveau.
Patrick De Wever explique de manière simple ce qu'il s'est passé tout en les étayant avec les preuves découvertes. Il va aussi donner l'étymologie des grandes périodes et de certains mots, permettant ainsi au lecteur de retenir plus facilement le vocabulaire.

Il faut quand même noter que, bien qu'expliquant régulièrement les mots scientifiques utilisés, il pourra être un peu plus ardu, pour une personne n'ayant pas suivi la filière scientifique au lycée, de lire cet ouvrage. Toutefois, le contenu reste très abordable et il n'est pas nécessaire d'avoir fait des études post-bac en géologie ou biologie pour comprendre ce livre.

Le Beau Livre de la Terre est donc une œuvre de qualité qui permet au lecteur d'apprendre beaucoup de choses, de manière simple, claire et concise, le tout illustré de photos magnifiques.


Merci à Babélio pour ce partenariat. Vous pouvez retrouver d'autres avis sur le forum :

mercredi 25 février 2015

Les Loups de Mercy Falls, tome 2 : Fièvre de Maggie Stiefvater

Les Loups de Mercy Falls
Tome 2 : Fièvre
de Maggie Stiefvater

Éditions Le Livre de poche
Collection Jeunesse

Sortie le 30 mai 2012
Format poche / 416 pages / 7.90€

Présentation de l'éditeur :


Grace et Sam ne se quittent plus, mais leur avenir s’annonce fragile. Sam se débat avec son passé de loup qui lui colle à la peau. Grace, elle, se heurte à l’autorité de ses parents et souffre d’une étrange fièvre, qui pourrait bien mettre son amour, et sa vie, en péril. Survient alors Cole. Lui aussi doit affronter ses démons, et il menace encore plus l’équilibre précaire qui s’est instauré à Mercy Falls. Quant à Isabel, elle ne se pardonne pas la mort de son frère, mordu par les loups. Irrésistiblement attirée par Cole, elle sait pourtant que lui ne rêve que de rejoindre la meute.

Mon avis :

Voici le second tome des aventures de Sam et Grace à Mercy Falls. Ce jeune couple essaie de profiter un maximum de la chance qui leur a été donnée et commence à faire des projets sur leur vie future malgré le printemps qui approche et les conséquences que ça entraîne.

Un nouveau personnage, Cole, fait son apparition et ajoute sa voix à la narration. C'est un personnage intéressant qui apporte un peu de dynamisme au récit. Et on peut dire que c'est nécessaire. Sans Cole (et Isabel), on aurait tendance à s'ennuyer, en effet le couple Sam-Grace n'est pas le plus passionnant à suivre, surtout que ces derniers ne réagissent pas vraiment aux catastrophes imminentes, mais se laissent aller et gardent leurs craintes pour eux.

L'intrigue n'est pas si intéressante que cela et tire en longueur. L'auteur aurait pu faire quelques coupes ou ajouter des éléments au récit pour le rendre un peu plus fourni et prenant. Toutefois, la fin apporte une ouverture et un aspect intelligent à cette histoire de loup. Il faut espérer que ce soit bien exploité et plus développé dans le troisième tome.

La narration est encore une fois partagée entre plusieurs personnages, ici Sam, Grace, Cole et Isabel. Comme pour le premier tome, on peut reprocher le fait que les voix ne sont pas assez distinctes et que, parfois, on ne sait plus qui est le narrateur. On doit donc revenir quelques pages en arrière pour retrouver le nom de la personne qui raconte les faits.

Ce second tome est donc assez proche du premier au niveau de la qualité : l'intrigue aurait pu être mieux gérée, la narration mieux construite, afin de donner un récit plus prenant. Toutefois, le nouveau personnage sauve un peu les apparences, de même que la fin par son habileté.

mardi 24 février 2015

Bookworm correspondance #6


Bookworm correspondance #6


Voici une correspondance débutée avec Fanny du blog Dans le manoir aux livres. Le principe est simple : chaque mois on s'envoie une lettre sur une thématique dans laquelle on glisse, en plus d'un petit mot, des  surprises mais aussi 3 "éléments" que l'on conseille à notre correspondant et qu'on lui propose de découvrir dans le mois. 

Ces 3 éléments sont : 
          - un livre
          - un film
          - une musique ou un auteur ou un compositeur...
 
Ce sixième envoi avait pour thème : Un peu de douceur...

Voici donc le contenu de l'enveloppe que j'ai reçu : (minus quelques petites choses que j'ai déjà mangé)



Concernant les trois éléments à découvrir, les voici :

         - Le livre : Demain j'arrête ! de Gilles Legardinier ;

        - Le film : (500) jours ensemble ;

         - Un artiste : The last goodbye de Billy Boyd.

Un peu de douceur... C'est juste parfait, plein de douceur dans cet envoi ! De magnifiques bougies, des cookies (un seul sur la photo mais il y en a plein), du chocolat (déjà dévoré), du thé, des carambars (il en manque aussi, j'ai déjà tapé dedans...). Merveilleux pour commencer la semaine !
Pour les découvertes, que de beaux choix. Le livre est dans ma PAL, ça sera une excuse pour l'en sortir, le film, je le connais et j'adore. Et puis je suis fan de Joseph Gordon-Lewitt ! Et j'écoute la musique en même temps que j'écris ces quelques phrases. Je n'avais pas encore entendu la fameuse musique du troisième volet du Hobbit, voilà chose faite. Elle est très belle et tout en douceur =)
Merci beaucoup Fanny pour ce très bel envoi !


Vous pouvez retrouver ce que je lui ai envoyé sur son blog : ICI.

La prochaine correspondance sera sur le thème : (pas encore choisi)



lundi 23 février 2015

C'est lundi, que lisez-vous #73


"C'est lundi que lisez-vous ?" est un rendez-vous livresque à l'origine initié par Mallou, aujourd'hui repris par Galleane, du blog : Le blog de Galleane.

Le principe est simple, il suffit de répondre à des questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

Le rendez-vous change un peu puisque Galleane propose maintenant que le billet écrit soit complété d'une photo des lectures. J'adore l'idée, donc vous pourrez retrouver mes photos avec le billet du "C'est lundi", mais aussi sur mon blog tumblr : Photosbooksandtea. Les photos seront taguées : #Clundiquelisezvous vous pourrez donc retrouver les photos des blogueurs sur les différents réseaux sociaux.

En photo : 
(au premier plan : ce que je suis en train de lire, en arrière plan : ce que j'ai lu)





En détails :

1. Cette semaine j'ai terminé et lu : 

La saga Frisson, tome 2 : Fièvre de Maggie Stiefvater
Je n'ai pas été emballée plus que ça...

2. Et là je suis en train de lire :

Divergente, tome 2  de Veronica Roth
La sortie du film approche, je veux donc le lire avant !




Le Beau Livre de la Terre de Patrick De Wever
Il semble passionnant et il est super beau !



Et vous que lisez-vous ?

dimanche 22 février 2015

Photos Books and Tea #1



De nouvelles photos sur mon tumblr : http://photosbooksandtea.tumblr.com/
Voici un aperçu de ce que j'ai pu mettre dessus.
N'hésitez pas à cliquer sur l'image pour la voir en plus grand. 




samedi 21 février 2015

Saturday's Award Book #1


Mis en place par Echos de Mots , j'ai découvert la semaine dernière ce rendez-vous grâce à Léa du blog Le Chat du Cheshire. J'ai tout de suite craqué pour ce rendez-vous aux noms d'Awards très amusants !
Je décide donc de me joindre à l'aventure.

Voici le principe :

Chaque semaine, un thème sera donné. Le but est de sélectionner, parmi les livres que l'on a lu, 3 livres selon le thème (les nominés). Puis, parmi ces 3 livres, élire le gagnant (le vainqueur de l'Award en question).


Cette semaine c'est l'Award du :

Livre-Dans-Lequel-Evolue-Le-Personnage-Que-Vous-Avez-Particulièrement-Adoré-C'est-Limite-Si-Vous-N'auriez-Pas-Quitté-Votre-Vie-Pour-Vous-Lancer-Dans-Une-Quête-Effrenée-De-Son-Alter-Ego-Réel-Que-Ce-Soit-Pour-En-Faire-Votre-Meilleur(e)-Ami-Ou-L'amour-De-Votre-Vie...



Ellana 
Cette fille est incroyable, j'adorerai qu'elle soit ma meilleure amie. Elle m'apprendrait plein de chose, je deviendrais Marchombre et on pourrait parcourir le monde ensemble, épris de liberté !




Gallowglass
Cet homme... Meilleur ami ou plus encore, peu importe (bien que je préfère la deuxième option). Il m'a totalement séduite dans cette trilogie par sa gentillesse et sa fidélité.



Anita Blake (avant toute cette histoire d'ardeur)
Une meilleure copine nécromancienne, exécutrice de vampires qui sait se battre comme Buffy et qui en plus sait utiliser plein d'armes à feu et qui est une pro dans son domaine c'est quand même la classe.



Et le gagnant est...



En lisant le nom de l'Award, c'est la première à laquelle j'ai pensé. Lire cette saga m'a chamboulée et ça a fait vibrer une corde sensible en moi, donc une quête effrénée pour devenir son amie, avec plaisir !



À la semaine prochaine !

vendredi 20 février 2015

Villette de Charlotte Brontë

Villette
de Charlotte Brontë

Éditions Archipoche
Collection Roman étranger

Sortie le 15 mai 2013
Format poche / 710 pages / 9.65€

Présentation de l'éditeur :

Lucy Snowe, une jeune Anglaise qui se destine à l'enseignement, embarque un jour pour la sombre Villette, capitale du royaume de Labassecour. Sans connaître un mot de français, elle échoue dans un pensionnat de jeunes filles tenu par l'étrange Mrs Beck, qui l'engage comme institutrice.

Plongée dans cet univers inconnu, en butte aux colères de M. Paul, le professeur d'arithmétique, Lucy peine à trouver sa place. Déracinée, mais rebelle et orgueilleuse, elle fait l'amère expérience de la solitude. Quand ressurgit dans sa vie le séduisant Graham Bretton, symbole de bonheurs enfuis, l'espoir semble enfin luire. Mais la voilà déjà en proie à une passion aussi neuve qu'inattendue : l'inavouable attrait qu'exercice sur elle M. Paul, homme plus sensible qu'elle ne croyait, qui a si déceler ses qualités...

Le rêve de Charlotte Brontë était d'ouvrir une école avec ses soeurs. C'est dans ce but qu'elle s'était exilée à Bruxelles, pour y enseigner l'anglais en échange d'une formation. Expérience à la fois exaltante et désespérante, que l’aînée des Brontë transposera dans ce roman tourmenté, publié deux ans après sa mort. 

Mon avis :

Voilà un livre qui traînait depuis un moment dans ma bibliothèque et que j'avais très envie de lire. Charlotte Brontë m'avait déjà charmée avec l'histoire de Jane et de Mr Rochester dans Jane Eyre. J'ai lu ce dernier avec avidité, l'intrigue était passionnante, je n'ai pas vu le temps passer. En ce qui concerne Villette, c'est une tout autre histoire.

Lucy Snowe, jeune fille touchée par le malheur, a un profond besoin d'indépendance et elle va travailler dur pour la garder. Elle est aussi une personne qui fait preuve d'une très grande réserve, qui ne se fait pas remarquer. Au cours des trois premiers quarts du livre, la narratrice semble être une simple spectatrice. Elle nous rapporte les événements, nous parle des protagonistes qui croisent sa route, mais elle ne prend aucunement part à l'action. Petite juge invisible, elle est là, elle est témoin et nous rapporte les faits teintés de son opinion. C'est bien la première fois que je ressens autant l'influence du narrateur dans ce qui est raconté et qui me rappelle constamment que le récit n'est pas réellement objectif puisque nous n'avons que la vision de Lucy.
Sous cette façade imperturbable, on sent que bout un caractère ardent, qui la rend esclave de des sentiments qu'elle réprime. Brider ainsi ce qu'elle ressent, ajouté à cette réserve perpétuelle dont elle fait preuve, va provoquer des périodes de dépression qui vont succéder à des périodes de fermeté et de force de caractère.
C'est une personne qui n'a pas besoin de l'approbation des autres, qui se bat pour rester indépendante, elle affronte les malheurs et va toujours de l'avant sans se retourner. Sa réserve tient plus du fait que, désillusionnée par la vie, elle ne veut plus y prendre part, craignant constamment que la destinée lui reprenne ce qui lui a été offert. Ainsi, elle part du principe qu'elle souffrira moins de ne jamais connaître un plaisir, plutôt que d'y goûter et qu'il lui soit retiré un jour.

L'histoire en elle-même est plaisante à défaut d'être passionnante. Sachant que l'action est principalement concentrée dans les 3 premiers chapitres et dans le dernier quart du livre, l'intrigue pourrait tenir en 250 pages, et alors que le livre en fait 700, vous imaginez bien que l'auteur a joué de sa prose pour combler les 500 pages restantes.
Le lecteur est immergé dans la vie du XIXe siècle, avec ses codes et ses mœurs. De plus, l'auteur s'amuse à faire une continuelle opposition entre Anglais et Français/Belges ainsi qu'entre catholiques et protestants.

L'écriture est très belle, très travaillée, Lucy fait montre de beaucoup de métaphores, d'images, de circonvolutions pour nous rapporter les événements. On prend donc beaucoup de plaisir à lire, toutefois l’œuvre étant particulièrement conséquente, c'est une lecture qui peut se révéler à la longue difficile. Il faudra du temps pour venir à bout de ce livre, heureusement qu'il se passe beaucoup de choses à la fin, ce qui motive à terminer l'ouvrage.

Villette est une œuvre à l'image de sa narratrice Lucy. Sous bien des aspects, il peut paraître rébarbatif, peu avenant et passionnant, mais en y regardant bien, il peut receler aussi quelques trésors et subtilités bien cachés. 
 

jeudi 19 février 2015

Jade de Meg Cabot


Jade
de Meg Cabot

Éditions La Livre de Poche
Collection Jeunesse

Sortie le 23 août 2013
Format poche / 384 pages / 6.90€

Présentation de l'éditeur :

D'aussi loin qu'elle se souvienne, Jade n'a jamais eu de chance. Pas étonnant que sa famille l'ait surnommée "La Poisse" ! Avec elle, les catastrophes s'enchaînent ! Sa dernière tuile en date ? Un fou dangereux l'a forcée à quitter son lowa natal. Direction New York et la somptueuse demeure de son oncle et sa tante. Le Paradis. Ou presque. Car sa cousine Tory s'est mis en tête qu'elle possédait des dons de sorcellerie, et elle compte bien s'en servir contre Jade si cette dernière refuse de marcher dans ses combines. Et surtout, si elle continue à flirter avec Zach, son charmant voisin.

Mon avis :

Meg Cabot est le remède idéal pour passer un bon moment de détente et de rire. Ce livre n'est pas une exception à la règle.

Jade est une adolescente qui vient de s'installer chez son oncle et sa tante à New York après avoir eu des ennuis dans son Idaho natal. Elle espère pouvoir commencer une nouvelle vie, mais c'est sans compter sur sa cousine Terry qui fait régner sa loi par la terreur.

C'est un livre bien sympathique avec une héroïne réellement intéressante et sensée. Pour une fois au placard les clichés, les jeunes filles influençables et qui cherchent la popularité que l'on peut retrouver dans des lectures Young Adult. Jade a des valeurs, elle est simple et ne cherche pas à faire ce que les autres attendent d'elle ou à plaire. Malgré les difficultés et la méchanceté de sa cousine, elle reste elle-même et fidèle à ses principes. Bien évidemment, elle n'est pas parfaite, mais contrairement à d'autre, elle a appris de ses erreurs.
Terry, sa cousine, est un personnage assez effrayant. Au fil de la lecture, elle révèlera son vrai visage et si vous voulez mon avis, il tient du cas clinique.

Comme dans beaucoup de livres de Meg Cabot, il y aura une petite touche de magie. Mais s'agit-il vraiment de magie ou de coïncidences. L'auteur flirte sur la ligne et c'est à nous de décider de la réponse.

L'histoire est intéressante et, même si on voit venir de loin une partie de l'intrigue, certains éléments restent surprenants. Ce livre est en un tome, il y a donc une fin et il ne laisse pas le lecteur sur sa faim.

C'est un petit livre bien agréable et rapide à lire. Il permet de passer un bon moment, le tout grâce à la plume légère de Meg Cabot et à la magie qu'elle instille à travers son écriture.
 

mercredi 18 février 2015

Les clubs de lecture

Les clubs de lecture


Si vous lisez ces quelques lignes, c'est que vous êtes déjà férus de lecture et qu'en plus vous prenez plaisir à partager cette passion. Les forums, les blogs sont des moyens faciles pour pour voir discuter, échanger et parler de livres.
Toutefois, il y a aussi la méthode IRL (In Real Life) que sont les clubs de lecture ; des personnes se réunissent régulièrement et échangent sur un livre qui a été désigné.

Je fais partie d'un club de lecture depuis plus de deux ans (et dernièrement je le co-gère), et je dois avouer que c'est une de mes sorties préférées. On rencontre des personnes qui deviennent bien vite des amis, on discute de livres, on papote de tout et de rien, généralement autour d'une boisson.

Vous me direz : "Oui, mais par chez moi il n'y a pas de club de lecture, c'est nul, comment je fais ?". Qu'à cela ne tienne, pourquoi ne pas en créer un ? Rien de plus simple, vous allez voir !


Comment ?

Tout d'abord, il vous faut un support pour relayer et centraliser les informations. Pour cela vous pouvez créer un blog, une page Facebook voire les deux.
Sur ces supports, vous mettrez les dates des réunions, les horaires, les lieux de rendez-vous, le fonctionnement du club, les comptes-rendus (si vous avez envie d'en faire) etc.

Ensuite, vous pouvez faire de la communication sur les forums littéraires (comme chez Romance, Charme & Sortilèges ), sur vos blogs, dans vos bibliothèques, sur OVS (On Va Sortir) ou d'autres sites de sorties de votre ville/région etc.



Où ?

Un café, une bibliothèque, une librairie, tous ces endroits sont susceptibles de pouvoir vous recevoir. Mais attention à bien réserver à l'avance !

Notre club se réunit dans un café en semaine en soirée. On téléphone pour réserver une partie de la salle ( la réservation est gratuite, du moment que vous vous engagez à consommer au moins une boisson sur place). Ça nous permet d'être dans un endroit convivial et où on peut boire un coup !
Nous avons déjà fait une réunion dans une librairie. La librairie était contente de nous accueillir en soirée, juste nous et on s'est bien amusé.




Quand ?

Là, c'est clair que c'est en semaine et en soirée. Les personnes travaillent, leurs week-ends sont en famille ou entre amis. La séance peut commencer à 19h et peut finir vers 22h, parfois même 23h si vous êtes nombreux et que vous avez beaucoup à dire !


Tous les combien ?

On se réunit une fois par mois en général. Après, tout dépend de la taille du livre. Si c'est un pavé, on attendra plutôt un mois et demi. Si c'est un petit ouvrage, on pourra ne prendre que trois semaines.




La séance
Pour cette section, je vais vous expliquer comment les choses fonctionnent dans mon club. Toutefois, libre à vous de modifier les règles et de faire comme bon vous semble.

Quand il y a des nouveaux, nous faisons d'abord un tour de table afin de nous présenter et dire deux trois bricoles sur nous.
Puis la séance commence, elle se divise en deux parties.

Lors de la première partie, on va voter pour un livre qui sera à lire pour la prochaine séance. En fait, c'est un genre de [i]speed dating[/i] pour amoureux des livres. (C'est ma partie préférée !)
Chacun des participants présente un livre qu'il a apporté et qu'il a (ou n'a pas) lu. Il fait un court résumé, dit pourquoi il l'a choisi, bref, il vend son livre en quelques minutes.
Quand tout le monde est passé, on prend un petit papier et on vote pour les trois livres qui nous intéressent le plus. Le premier titre aura 3 points, le second 2 points et le dernier 1 point. Après dépouillement, le livre qui a le plus de points est sélectionné et sera à lire pour la prochaine réunion.

C'est généralement là que l'on fait une petite pause (toilettes/boissons), car mine de rien, ça prend facilement 45 minutes.

Voilà que commence la deuxième partie, celle où l'on va discuter du livre qui avait été choisi lors de la séance précédente. Celui qui veut commencer donne son avis sur le livre, en argumentant bien évidemment. Parfois, les personnes passent dans l'ordre, un à un on dit ce qu'on a à dire, parfois les participants rebondissent sur ce qui est dit et ça fait des échanges très animés. Les deux sont très sympathiques à vivre mais dépendent surtout du livre qui a été lu. La durée de cette partie varie énormément en fonction du roman. Ça peut durer 20 minutes comme une bonne heure.

Et voilà la séance qui touche à sa fin. On se sépare dans la bonne humeur et avec une wishlist qui a augmenté de quelques ouvrages.




C'est quoi cette histoire de compte-rendu ?

Alors là ce n'est pas obligé, n'allez pas vous mettre une tonne de travail en plus. C'est un bonus. Vous pouvez, sur le blog du club, faire un billet pour noter les titres présentés lors du [i]speed dating[/i]  livresque pour que tout le monde puisse facilement les retrouver.
Vous pouvez aussi faire un billet afin de faire une chronique générale qui présentera l'avis du club sur la lecture.
Ensuite, les billets peuvent être relayés sur Facebook afin de partager plus largement votre travail et vos échanges.





C'est tout ?

Grosso modo, oui. Lire le livre, réserver le lieu, papoter et relayer les informations. Voilà votre boulot. Mais mieux encore, comme je l'ai dit plus haut, vous allez vous faire des amis, vous allez accueillir de plus en plus de monde (au début mon club accueillait 4-5 personnes, deux ans plus tard on est monté à 26 et on a du calmer le jeu car les réunions n'en finissaient plus, on était trop nombreux !), vous pourrez donc faire des séances spéciales !

En plus de ces réunions, mon club fait une séance spéciale Noël. On s'inscrit et on joue le jeu. Chacun offre un livre à quelqu'un. On ne sait pas encore qui le recevra, on tire au sort le jour même et on repart avec une nouveauté.

À certaines occasions, on propose aux personnes de venir avec des choses à manger, comme ça on se fait une auberge espagnole !

On fait aussi des sorties le weekend. On se retrouve tous et on écume les librairies du centre ville puis on finit dans un café à boire une boisson chaude tout en parlant de nos derniers coups de cœur.

Et parfois, nous faisons aussi des sorties cinéma pour aller voir l'adaptation cinématographique d'un livre.

Quand je vous dis que c'est l'éclate, c'est vrai !


Si vous avez des questions, n'hésitez pas. Si vous faites déjà partie d'un club, envoyez-nous le lien de votre blog/page Facebook, on fera de la pub et on en parlera ! Et si vous décidez de monter votre club de lecture, bonne chance, vous verrez ça en vaut la peine, et envoyez-nous aussi toutes les informations le concernant, on en parlera !

mardi 17 février 2015

La Vie Devant Soi de Romain Gary (Émile Ajar)

La Vie devant Soi 
de Romain Gary (Émile Ajar)

Éditions Belin Gallimard
Collection Classico

Sortie le 10 septembre 2009
Format poche / 249 pages / 6.20€

Présentation de l'éditeur :

Depuis 1975, date de la parution de La Vie devant soi, la profonde humanité et la truculence de Madame Rosa et de Momo ne cessent d'émouvoir les lecteurs. Lisez ce roman. Vous y découvrirez des personnages hauts en couleur et profondément humains, la belle histoire d'un jeune garçon arabe et d'une vieille dame juive, une écriture d'une grande inventivité et le dernier mot de Momo : «il faut aimer».

Mon avis :

Voici un livre  poignant qui aborde beaucoup de sujets qui sont encore aujourd'hui d'actualité.

Momo est un jeune garçon arabe qui vit chez Madame Rosa, une juive. Cette dernière accueille chez elle des enfants de prostituées en échanges de contributions financières. Momo nous raconte son histoire, son enfance et tout ce qu'il a pu vivre avec Madame Rosa, le tout avec les mots d'un enfant, un enfant qui n'a jamais été scolarisé.
En effet, le style d'écriture peut être assez difficile à appréhender, surtout au début. On commence avec des phrases mal construites, avec un style plutôt parlé, puis cela va évoluer en même temps que va grandir Momo, aussi bien en âge qu'en se confrontant à la vie.

L'auteur aborde de nombreux problèmes de société et on se rend compte que, bien que quasiment 60 ans  séparent nos deux époques, on retrouve encore aujourd'hui les même problématiques.

C'est donc un livre qui est très touchant, qui met le lecteur en face des problèmes de la société qui ne sont pas jolis à affronter, le tout à travers les yeux innocents d'un enfant. La fin est particulièrement bouleversante, âmes sensibles, vous êtes averties.

lundi 16 février 2015

C'est lundi, que lisez-vous #72


"C'est lundi que lisez-vous ?" est un rendez-vous livresque à l'origine initié par Mallou, aujourd'hui repris par Galleane, du blog : Le blog de Galleane.

Le principe est simple, il suffit de répondre à des questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

Le rendez-vous change un peu puisque Galleane propose maintenant que le billet écrit soit complété d'une photo des lectures. J'adore l'idée, donc vous pourrez retrouver mes photos avec le billet du "C'est lundi", mais aussi sur mon blog tumblr : Photosbooksandtea. Les photos seront taguées : #Clundiquelisezvous vous pourrez donc retrouver les photos des blogueurs sur les différents réseaux sociaux.





1. Cette semaine j'ai terminé et lu : 

Villette de Charlotte de Brontë
Une lecture sympathique mais très looongue.


Jade de Meg Cabot
Un moment de fraîcheur bienvenu !



2. Et là je suis en train de lire :

La saga Frisson, tome 2 : Fièvre de Maggie Stiefvater
J'ai lu le premier tome il y a un moment maintenant, on va voir ce que réserve ce second opus.




Et vous que lisez-vous ?

Tobie Lolness, tome 2 : Les Yeux d'Elisha de Timothée de Fombelle

Tobie Lolness
Tome 2 : Les Yeux d'Elisha
de Timothée de Fombelle

Éditions Folio
Collection Folio Junior

Sortie le 9 septembre 2010
Format poche / 432 pages / 8.20€

Tobie Lolness, tome 1 : La vie suspendue de Timothée de Fombelle

Présentation de l'éditeur :

Le grand chêne où vivent Tobie et les siens est blessé à mort. Les mousses et les lichens ont envahi ses branches. Léo Blue règne en tyran sur les Cimes et retient Elisha prisonnière. Les habitants se terrent. Les Pelés sont chassés sans pitié. Dans la clandestinité, Tobie se bat, et il n'est pas le seul. Au plus dur de l'hiver, la résistance prend corps. Parviendra-t-il à sauver son monde fragile ? Retrouvera-t-il Elisha ?

Mon avis :

Voici que l'on retrouve Tobie après les révélations de la fin du premier tome. Plus décidé que jamais à sauver les siens, ce qu'il découvre en retournant sur l'arbre défie son imagination. L'arbre est en train de dépérir, la population vit dans la misère et dans la peur d'une menace inexistante, il n'y a plus de livres et tous les scientifiques et savants ont été emprisonnés.

C'est une course contre la montre pour Tobie. Son objectif est d'atteindre les hautes branches sans se faire attraper, tout en sachant qu'il est l'ennemi numéro un. Heureusement pour lui, il pourra compter sur ses anciens amis et sur sa débrouillardise.
On retrouve donc au fur et à mesure les protagonistes du premier tome, on découvre ce qu'ils sont devenus après toutes ces années. Le sort de Mano, le fils Seldor, m'a particulièrement émue et attristée.

Encore une fois, Timothée de Fombelle aborde des thèmes de société. On voit les conséquences des actions entamées dans le premier opus. Et quelles conséquences ! Leur monde est au bord de la catastrophe. Doucement mais surement, on voit quelques consciences s'éveiller et s'engager pour aller à l'encontre du drame qui est en train de se produire. Cette prise de conscience, cette rébellion est belle à voir. On découvre le raisonnement de ces personnes, par quels doutes et questionnements ils sont passés et comment ils en sont venus à ne plus être passifs, mais à réagir.

Timothée de Fombelle nous offre un final à la hauteur de sa saga : intense et passionnant. Laissez-vous entraîner dans le dernier combat de Tobie pour les siens et pour son arbre.

dimanche 15 février 2015

Tobie Lolness, tome 1 : La Vie Suspendue de Timothée de Fombelle

Tobie Lolness
Tome 1 : La Vie Suspendue 
de Timothée de Fombelle


Éditions Folio
Collection Folio Junior

Sortie le 28 janvier 2010
Format poche / 400 pages / 8.20€

Présentation de l'éditeur :

Courant parmi les branches, épuisé, les pieds en sang, Tobie fuit, traqué par les siens... Tobie Lolness ne mesure pas plus d'un millimètre et demi. Son peuple habite le grand chêne depuis la nuit des temps. Parce que son père a refusé de livrer le secret d'une invention révolutionnaire, sa famille a été exilée, emprisonnée. Seul Tobie a pu s'échapper. Mais pour combien de temps ?

Mon avis :

Voici une lecture jeunesse qui cache bien son jeu. Ce roman fut un coup de cœur. L'auteur traite beaucoup de thèmes de réflexion et aborde de multiples sujets tout en entraînant le lecteur dans une intrigue passionnante.

On débute l'histoire avec Tobie, un jeune garçon de 13 ans qui est en fuite. Mais que fuit-il ? Et pourquoi ? Quelle est son histoire ?
Le lecteur va être transporté, que dis-je, happé, dans l'univers imaginé par Timothée de Fombelle. Les chapitres alternent : on repartira dans le passé de Tobie pour comprendre comment lui et sa famille en sont arrivés là, en parallèle, on va suivre la folle chasse à l'homme qu'un peuple tout entier mène envers un jeune garçon.

Ce monde est incroyable et particulièrement bien développé et traité. On découvre ces êtres hauts de quelques millimètres, qui vivent sur un arbre, cet arbre qui est leur univers tout entier. Leur mode de vie est passionnant, on apprend comment ils font pour vivre sur leur arbre, comment ils se sont adaptés à lui et où ils puisent leurs ressources.

Tobie et sa famille sont très intéressants à suivre. Son père, Sim Lolness, est un scientifique, c'est un esprit curieux, qui s'interroge sur tout. Il est fascinant de le voir développer ses différents raisonnements, comment à partir de quelques observations, il en arrive à des conclusions pertinentes et brillantes. Sa femme, Maïa, est une créature douce et forte à la fois, qui soutient sa famille. Enfin, Tobie est bourré de talents. Son bon sens et son intelligence vont lui être bien utiles face aux épreuves qui l'attendent.

Ce livre est un bel hommage à la nature. À travers les lignes, l'auteur nous montre l'importance de vivre en harmonie avec elle. Que celle-ci a beaucoup à nous offrir à condition que l'on ouvre les yeux. Il nous dépeint le danger de la surexploitation de nos ressources, mais aussi toute la beauté qu'un arbre peut receler.
Néanmoins, Timothée de Fombelle ne s'arrête pas à ce sujet. Il nous parle aussi d'autres thématiques telles que la place des livres dans la société, le respect des autres et de soi-même, de l'importance de nos décisions ainsi que de l'éducation... Et c'est à travers des personnages plus ou moins absurdes qu'il nous touche et nous donne une leçon, comme avec Monsieur Patate qui nous prouve le poids de la politesse dans les rapports avec autrui, que cela fait la différence même si on n'est pas très intelligent.

Ce livre plaira aux petits et aux grands. L'écriture est bonne, pas enfantine, et permet de toucher et de séduire un grand public. L'intrigue est excitante et il est très difficile de poser le livre tant que l'on n'a pas tourné la dernière page. Et encore, c'est pour mieux se jeter sur le deuxième et dernier tome de ce diptyque.

C'est une saga que je recommande chaudement, elle apporte énormément tout en étant distrayante. L'auteur arrive à nous intéresser et à faire passer des idées pertinentes grâce à un jeune garçon de quelques millimètres de haut.

samedi 14 février 2015

Charley Davidson, tome 6 : Au bord de la sixième tombe de Darynda Jones

Charley Davidson
Tome 6 : Au bord de la sixième tombe 
de Darynda Jones

Éditions Milady
Collection Bit-Lit

Sortie le 5 décembre 2014
Format poche / 432 pages / 8.20€

Charley Davidson, tome 1 : Première tombe sur la droite de Darynda Jones 
Charley Davidson, tome 2 : Deuxième tombe sur la gauche de Darynda Jones 
Charley Davidson, tome 3 : Troisième tombe tout droit de Darynda Jones  
Charley Davidson, tome 4 : Quatrième tombe au fond de Darynda Jones 
Charley Davidson, tome 5 : Cinquième tombe au bout du tunnel de DaryndaJones  


Présentation de l'éditeur :

La plupart des filles y réfléchiraient à deux fois avant de se fiancer à Reyes Farrow… Mais Charley Davidson n'est pas comme la plupart des filles. Détective privée et faucheuse en formation, elle a tendance à semer la pagaille autour d'elle, surtout quand elle a bu du café.Son bien-aimé Reyes est certes le seul fils du diable mais il est aussi ténébreux, sensuel, sexy à se damner et tout ce dont Charley pouvait rêver. Malgré tout cela, quand elle met la main sur le fichier du FBI concernant l'enfance de Reyes,elle ne peut pas s'empêcher de l'ouvrir. Et ainsi, déchaîner les enfers.

Mon avis :

Avec Darynda Jones on n'est jamais déçu. On arrive au sixième tome et la lecture est toujours aussi éclatante et palpitante.

Une fois de plus, notre faucheuse préférée affronte plusieurs affaires en même temps ne laissant au lecteur aucun répit. Même lorsqu'elle est tranquillement chez elle, Reyes se met de la partie pour notre plus grand plaisir.
Plusieurs éléments vont être abordés, mais tous ne seront pas résolus, l'auteur a commencé depuis quelques tomes à dérouler une intrigue de fond et celle-ci s'étoffe de plus en plus. On en apprend toujours plus tout en restant dans le flou. Vivement qu'on connaisse le grand schéma qui se cache derrière tout cela.

En tout cas, ça barde pour Charley et elle doit compter plus que jamais sur ses amis et sa famille, mais de leur côté aussi ça évolue, et là encore ce n'est que le début. On souhaiterait en savoir davantage quant aux bouleversements en cours de leurs côtés (son père, Quentin, Cookie...).
Le tandem Charley-Reyes est toujours aussi croustillant et leurs échanges sont plus que délicieux, particulièrement ici concernant leur jeu de questions-réponses.

Ce tome est donc un tome au cours duquel l'action apporte peu, mais qui promet beaucoup pour l'avenir. Le dénouement est terrible et maltraite notre petit cœur qui va alterner entre arythmie et tachycardie. Mais avouons-le, on adore ça quand on malmène notre petit cœur.

Rendez-vous donc au prochain tome pour pouvoir retrouver tout ce beau monde et l'humour et la répartie excellente de Charley !

vendredi 13 février 2015

Le noeud de la sorcière de Deborah Harkness

La noeud de la sorcière
Tome 3
de Deborah Harkness

Éditions Orbit

Sortie le 15 octobre 2014
Format broché / 576 pages / 19.90€

L'école de la nuit, tome 2 de Deborah Harkness  

Présentation de l'éditeur :

Après un séjour en 1590, Diana Bishop et Matthew Clairmont reviennent dans le présent pour affronter d’anciens ennemis et de nouveaux dangers. Dans le domaine familial de Sept-Tours, la sorcière et le vampire vont retrouver amis et membres de leur vaste clan – à une exception près. Une terrible menace pèse sur leur avenir, et elle ne se dissipera que s’ils parviennent à récupérer les pages manquantes de l’Ashmole 782. Mais ils ne sont pas les seuls engagés dans cette quête, or le temps presse, car la grossesse de Diana arrive à son terme et Matthew a de son côté décidé de défier la Congrégation qui régit la vie de toutes les créatures surnaturelles.
De vieux châteaux en laboratoires universitaires, s’appuyant sur des savoirs séculaires aussi bien que sur les sciences modernes, depuis les collines de l’Auvergne jusqu’aux palais vénitiens, Diana et Matthew, décidés à protéger leur amour défendu coûte que coûte, finiront par découvrir le secret extraordinaire que les sorcières ont percé voilà des siècles et des siècles.

Mon avis :

Voici le dernier tome de cette trilogie qui nous aura fait rêver et nous aura entraînés dans plusieurs pays à des époques bien différentes au milieu de vampires, démons et sorcières.

Diana et Matthew sont de retour après leur voyage en 1590, ils vont découvrir tout ce qu'il s'est passé pendant leur absence, car bien évidemment la vie a suivi son cours. Ils sont plus déterminés que jamais à retrouver le livre de la vie afin de pouvoir assurer un avenir à leurs enfants. Néanmoins, ils ne s'attendaient pas à ce que Benjamin, le fils de Matthew, vienne leur mettre des bâtons dans les roues.

Cet ultime tome est un peu plus calme que les précédents, bien que, comme les autres, il nous fera voyager un peu partout et rencontrer beaucoup de monde. Combattant sur plusieurs fronts, ils vont devoir s'allier et agrandir leurs troupes afin d'avoir les réponses à leurs questions, mais aussi la force nécessaire pour les combats à venir. Mais la bataille ne peut être menée sans préparation et les passages d'action succèderont à des périodes de calme. Ainsi, la lecture alternera entre vie domestique et instants de riposte. Les dernières pièces sont posées sur l'échiquier avant de pouvoir entamer l'affrontement final.

L'intrigue emmènera le lecteur à bien des endroits : Yale, la Nouvelle-Orléans, Londres, Sept-Tour, Venise... Encore une fois, on profite du voyage et des décors somptueux que nous offre l'auteur. On se laisse emporter par les événements et le plaisir d'être en compagnie de nos personnages adorés.
On apprendra beaucoup de choses, qui viendront compléter les précédentes informations que l'on a pu obtenir dans les autres tomes.
Le final est bien traité et intéressant et permet une belle ouverture. Il ne laisse en aucun cas le lecteur sur sa faim et nous abandonne le sourire aux lèvres.

Toutefois, j'ai eu l'impression que l'auteur ne développait pas autant les différents aspects de cet opus comme elle avait pu le faire auparavant. Certains sujets/passages auraient pu être plus enrichis ou ré-abordés ultérieurement, le tout aurait pu être plus étoffé.
Cela n'empêche pas de passer un excellent moment de lecture qui se terminera inévitablement par un au revoir à Diana et Matthew (et Gallowglass).

C'est donc un troisième tome tout en douceur pour terminer et dire adieu à cette belle saga qui nous aura entraînés en bien des lieux et des époques. L'auteur nous offre un final à la hauteur de sa saga et on espère qu'elle nous proposera de nouvelles lectures à la stature de celle-ci.

mercredi 11 février 2015

Nés à minuit - Renaissance, tome 1 : Métamorphose de C.C. Hunter

Nés à minuit - Renaissance
Tome 1 : Métamorphose 
de C.C. Hunter

Éditions Michel Lafon
Sortie le 12 février 2015
Format broché / 440 pages / 15.95€

Nés à Minuit, tome 3 : Illusions de C.C. Hunter 
Nés à minuit, tome 4 : Frémissement de C.C. Hunter
Nés à minuit, tome 5 : Crépuscule de C.C. Hunter

Présentation de l'éditeur :

Della Tsang ne veut pas d’histoire d’amour. C’est ce que la jeune vampire ne cesse de répéter à Steve, le métamorphe qui tente encore et toujours de la conquérir. Mais l’arrivée à Shadow Falls de Chase, un vampire pour lequel elle ressent une étrange attirance, bouscule ses plans. Luttant contre ses sentiments, la jeune fille se concentre sur son véritable but : devenir membre des forces spéciales surnaturelles.

Au même moment, son cousin disparaît, et elle découvre l’existence d’un oncle, qui aurait mis sa mort en scène pour dissimuler une métamorphose vampirique. Della est prête à tout pour les retrouver, y compris à s’allier avec Chase et Steve…
 
Mon avis :

Voici un nouvel opus qui se déroule dans l'univers de Shadow Falls et peu de temps après le cinquième tome de la saga Nés à Minuit, mais ici ce n'est plus Kylie la narratrice mais Della, la vampire. Il est donc presque nécessaire d'avoir d'abord lu la pentalogie avant de s'attaquer à cette nouvelle série.

Rester dans l'univers tout en poursuivant l'action mais en changeant le narrateur est une très bonne initiative de l'auteur. En effet, sur la fin, la saga commençait à s’essouffler du côté de Kylie. Passer à Della est parfait, car son caractère est totalement différent de celui de la caméléon, tout en permettant au lecteur de suivre encore nos amis de Shadow Falls. Combattante, à la répartie vive et amusante, le changement est agréable et donne même du peps au récit.

Della est un personnage très intéressant. N'ayant pas eu beaucoup de chance jusqu'ici côté amour et famille, elle a du mal à se confier ou à être à l'aise et à s'en remettre aux autres. Elle a peur de décevoir encore une fois des personnes auxquels elle tient. Elle compense cette vulnérabilité par un caractère fort. Elle veut faire partie de l'URF et veut prouver à Burnett qu'elle n'est pas une créature fragile, mais qu'elle peut se défendre. C'est ainsi qu'elle va se démener pour être affectée à une enquête en cours en dehors de Shadow Falls sur le meurtre d'un jeune couple par un vampire.
En parallèle, elle va tenter de se reconstituer une famille, tout en essayant d'affronter ses sentiments envers Steve.

Della est plus intéressée par sa future carrière dans l'URF que par les garçons et ça change agréablement. Bien évidemment, ces derniers ne sont pas exclus pour autant de l'histoire, mais il est clair que ce n'est pas sa priorité. C'est un personnage très attachant, car elle ne sait pas bien exprimer ce qu'elle ressent, mais elle peut toujours compter sur ses amies Kylie et Miranda pour la soutenir quand il faut. Toutefois, elle n'a aucun filtre concernant ses avis ou ses répliques, cela donne ainsi des échanges cocasses et apportant beaucoup d'humour au récit.

L'intrigue est prenante, certains événements sont prédictibles, d'autres non. On n'a pas le temps de s'ennuyer au vu de tous les péripéties auxquels elle doit faire face. On apprendra aussi à découvrir sa relation avec Burnett qui se révèle particulièrement touchante. L'auteur pose aussi la problématique du sexisme et remet souvent le sujet sur le tapis, de même, elle aborde aussi le thème de la sexualité chez les adolescentes. Cela apporte un plus à la lecture qui montre que l'auteur s'est un peu plus engagée et n'est pas restée sur le côté superficiel des événements.

C'est donc un premier tome (d'une seconde saga) très intéressant, avec un personnage principal qui donne un nouveau souffle et qui est très agréable à suivre. Elle apporte de l'humour et de l'action tout en nous permettant de retrouver nos amis de Shadow Falls.

Les Enfants de la Terre, tome 3 : Les Chasseurs de Mammouths de Jean M. Auel

Les Enfants de la Terre
Tome 3 : Les Chasseurs de Mammouths 
de Jean M. Auel

Éditions Pocket
Collection Littérature

Sortie le 13 novembre 2008
Format poche / 914 pages / 7.70€

Présentation de l'éditeur :

Pendant plusieurs saisons, Ayla et son compagnon Jondalar ont tout partagé. Ils ont taillé le silex, entretenu le feu, chassé le renne et le cerf, construit des abris et des bateaux. Ensemble, ils ont eu peur et froid, et vécu dans une intimité du corps et de l'esprit qui a fait naître en eux un sentiment troublant et inconnu.Le clan remuant des " chasseurs de Mammouths " qui les accueille est stupéfait par ce couple de géants blonds aux yeux bleus qui savent monter à cheval et apprivoiser le loup. Parmi eux, Ranec, le sculpteur est ému par Ayla. Le combat immémorial de l'amour et de la jalousie est enclenché...

Mon avis :

Après avoir quitté Ayla et Jondalar, accompagnés de Whinney et de Rapide, sur le point de rencontrer les Autres, nous les retrouvons exactement là où on les avait laissés.

Ainsi, la quête d'Ayla touche enfin au but : découvrir les Autres. C'est ainsi que le couple va se voir accueillir au Camp du Lion des Cavernes. Ce dernier va les héberger avec la générosité et le plaisir face à des voyageurs, mais aussi beaucoup de curiosité et de crainte vis-à-vis de cette jeune fille qui se fait obéir des chevaux et qui a bien d'autres talents.
C'est encore une fois un tome très intéressant. Après s'être avisé des mœurs dans le Clan, puis de la vie solitaire de Ayla, voici que nous découvrons enfin la communauté des Autres. Leur hiérarchie, leurs coutumes, leurs cérémonies, leur habitation, leurs techniques de chasse et de conservation des aliments, leurs habits, etc. sont autant de choses que l'on va apprendre en même temps que notre héroïne.
Ayla a de la chance d'avoir rencontré en premier ce Camp du Lion, qui, malgré ses dehors fort étrangers pour la jeune fille, recèlera bien des surprises, laissant supposer que le hasard n'est peut-être pas uniquement en cause dans leur rencontre.

Ayla nous prouve encore une fois son talent, son ingéniosité et sa force de caractère. Elle va devoir faire face aux préjugés et à la crainte. Toutefois, elle va aussi découvrir l'amitié et le respect. Son cœur va beaucoup osciller au cours de ces épreuves, mais elle pourra toujours compter sur son totem et sur Jondalar pour la soutenir en toutes circonstances.

Les nouveaux personnages sont très attachants. Ce Camp du Lion regroupe un beau panel de personnes aux caractères très variés. Ils vivent en communauté et apprennent à s'adapter les uns aux autres.

Jean M. Auel nous offre un roman magnifique, très intéressant, grâce auquel on apprend énormément et où aucun aspect de la vie n'est écarté : de la naissance à la mort. Elle arrive, à travers la vie d'Ayla, des informations et des détails passionnants, à enrichir le lecteur. Sans compter que l'histoire d'Ayla en elle-même : sa vie, les obstacles qu'elle rencontre, les amitiés qu'elle noue, est captivante. On s'attache énormément à cette jeune fille qui n'a pas eu la vie facile, mais qui l'affronte la tête haute et avec une grande force.

C'est une saga extraordinaire dont on ne se lasse pas, car elle nous offre toujours de nouvelles découvertes et dont le personnage principal est particulièrement attachant et intéressant.

lundi 9 février 2015

C'est lundi, que lisez-vous #71


"C'est lundi que lisez-vous ?" est un rendez-vous livresque à l'origine initié par Mallou, aujourd'hui repris par Galleane, du blog : Le blog de Galleane.

Le principe est simple, il suffit de répondre à 3 questions :
1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?
Personnellement, je ne répondrai qu'aux deux premières questions car je ne sais jamais à l'avance quel livre je vais lire. Cela dépend toujours de mon état d'esprit après en avoir terminé un. ^^
Il y aura aussi le lien de la chronique du livre si elle est déjà faite, donc n'hésitez pas à cliquer pour découvrir ces oeuvres.

1. Cette semaine semaines j'ai terminé et lu : 



Charley Davidson, tome 6 : Au bord de la sixième tombe de Darynda Jones
Charley, what else ?



La noeud de la sorcière de Deborah Harkness (tome 3)
Magnifique !



Nés à minuit - Renaissance tome 1 : Métamorphose de C.C. Hunter
Lu en une après-midi, j'ai passé un très bon moment. Ça donne un nouveau souffle à la saga.



2. Et là je suis en train de lire :

Villette de Charlotte de Brontë
Un roman très intéressant !




Et vous que lisez-vous ?

jeudi 5 février 2015

Bookworm correspondance #5


Bookworm correspondance #5


Voici une correspondance débutée avec Fanny du blog Dans le manoir aux livres. Le principe est simple : chaque mois on s'envoie une lettre sur une thématique dans laquelle on glisse, en plus d'un petit mot, des  surprises mais aussi 3 "éléments" que l'on conseille à notre correspondant et qu'on lui propose de découvrir dans le mois. 

Ces 3 éléments sont : 
          - un livre
          - un film
          - une musique ou un auteur ou un compositeur...
 
Ce second envoi avait pour thème : L'écosse .

Voici donc le contenu de l'enveloppe que j'ai reçu :




Concernant les trois éléments à découvrir, les voici :

         - Le livre : Lettres au père Noël de J.R.R. Tolkien ;

        - Le film : Love Actually ;

         - Un artiste : Let it snow de Dean Martin.


Avec un peu de retard, voici ce que j'ai reçu en novembre par ma très chère Fanny ! Approchant de Noël, le thème a un peu dérapé ^^ 
Ses choix sont parfaits ! Lettres au père Noël est un livre que je voulais découvrir depuis qu'il avait été présenté à mon club de lecture. Je suis donc contente car ça sera une raison supplémentaire de le découvrir.
Je connaissais bien évidemment le film, mais revoir Love Actually à cette saison est parfait !
Quant à la musique, ne connaissant que la musique du même nom de Sinatra, ce fut pour moi une jolie découverte.
Petite mention spéciale au petit sac bleu qui est en fait un sac pour transporter des sachets de thé !!! C'est génial ! Je ne connaissais pas du tout et j'adore ! Et la carte est toute jolie toute en finesse. C'est magnifique !
Merci beaucoup Fanny pour ce très bel envoi !


Vous pouvez retrouver ce que je lui ai envoyé sur son blog : ICI.

La prochaine correspondance sera sur le thème : Un peu de douceur...