samedi 14 avril 2018

La duchesse de Bloomsbury Street de Helene Hanff



La duchesse de Bloomsbury Street
de Helene Hanff

Éditions Payot

Sortie le 14 octobre 2015
Format poche / 189 pages / Prix 7,10 €



Présentation de l'éditeur :

Imaginez un croisement entre Mme de Sévigné et Woody Allen : vous obtiendrez Helene Hanff, qui doit son passeport pour l'éternité à un talent unique d'épistolière joint à une perfusion d'humour juif new yorkais et à un amour immodéré pour la littérature anglaise. Son best-seller, 84, Charing Cross Road, est né de vingt ans de correspondance (1949-1969) avec le personnel d'une librairie londonienne spécialisée en livres rares. Ici, Helene arrive enfin à Londres en juin 1971. L'ami libraire, Frank Doe, est décédé sans qu'elle ne l'ait jamais rencontré, mais sa veuve, sa fille et une foule de personnages hauts en couleur l'accueillent lors de ce séjour, ses premières vacances à l'âge de cinquante-quatre ans.

Mon avis :

La duchesse de Bloomsbury Street de Helene Hanff fait directement suite à 84 Charing Cross Road. Le lecteur perd tout l'intérêt du livre s'il n'a pas lu ce dernier avant.

En effet, après avoir correspondu pendant dix-neuf ans avec Frank Doel, libraire chez Marks & Co, librairie Londonienne, Helene a enfin la possibilité de venir rendre visite à ses amis. Elle avait dû annuler plusieurs fois sa venue suite à différents aléas de la vie.
Mais enfin, en 1971, la voilà dans l'avion qui la mène à Londres ! Elle en a rêvé toute sa vie. Plus encore ces dix-neuf dernières années où elle s'est fait de nouveaux amis là-bas grâce à sa correspondance.

Suite à la publication sous forme de roman de ses échanges avec Frank, sa maison d'édition anglaise lui offre l'opportunité de venir à Londres afin d'en faire la promotion. Ni une, ni deux, elle saute sur l'opportunité ! Ce second roman est le journal de bord de son voyage à Londres. Elle y raconte chaque journée passée là-bas : ses visites, ses rencontres, etc. Encore une fois, c'est son histoire qu'elle publie ici. Son journal.

Le début de ce roman est particulièrement touchant. Je ne nierai pas avoir versé ma petite larme en lisant les premiers chapitres. La fin de 84, Charing Cross Road est assez abrupte et le début de La duchesse de Bloomsbury Street, nous permet de panser notre chagrin qui ne nous a pas quitté depuis la fin du premier roman.

Lire Helene via ses lettres ou via son journal est tout aussi savoureux. Encore une fois on y retrouve son humour, son franc parlé, mais ici plus que sa passion pour les livres, on découvre sa passion pour l'Angleterre. C'est un pays qui a vu naître nombre d'auteurs et de grands hommes et femmes et elle est extrêmement touchée de pouvoir fouler des pieds les lieux où jadis ces personnes ont vécu. Sa passion et son enthousiasme sont communicatifs et on souhaiterait pourvoir se balader et visiter tous ces endroits avec elle !

C'est un joli roman qui fait parfaitement suite à ses lettres et qui comblera le lecteur qui souhaitait, tout autant qu'Helene, qu'elle puisse un jour se rendre au 84, Charing Cross Road.


mercredi 11 avril 2018

84, Charing Cross Road de Helene Hanff



84, Charing Cross Road
de Helene Hanff

Éditions AUTREMENT

Sortie le 2 novembre 2016
Format broché / 144 pages / Prix 16,00 €



Présentation de l'éditeur :

"3 novembre 1949
Les livres me sont bien parvenus, le Stevenson est tellement beau qu’il fait honte à mes étagères bricolées avec des caisses à oranges. Moi qui ai toujours eu l’habitude du papier trop blanc et des couvertures raides et cartonnées des livres américains, je ne savais pas que toucher un livre pouvait donner autant de joie."

Livre culte depuis sa première publication en 1970, ce petit joyau de correspondance est une véritable déclaration d’amour aux livres et aux librairies.

Mon avis : 

Voici un très joli roman épistolaire qui reprend la correspondance d'Helene Hanff, New-Yorkaise, avec Frank Doel libraire dans une librairie de livres d'occasion à Londres.

Helene aurait pu aller chercher ses livres dans une bibliothèque ou dans les multiples librairies établies à New-York, mais elle a choisi de faire affaire avec la librairie Marks & Co du 84 Charing Cross Road à Londres. Et c'est ainsi que commence une correspondance de dix-neuf années ! Dix-neuf années d'envois de livres, d'échanges, d'amitié... sans jamais se rencontrer.

La richesse de ces lettres provient principalement de l'humour et de la répartie de Helene Hanff. Elle a un franc parlé, elle aime taquiner, on se régale à la lire, réclamer des livres à Frank ou s'extasier devant le nouvel ouvrage qu'elle a reçu. Ce qui fait le charme du roman, c'est aussi la gentillesse d'Hélène qui n'hésite pas à envoyer des vivres à ses nouveaux amis libraires qui subissent le rationnement suite à la Seconde Guerre Mondiale.

C'est un roman plein de vie, plein de gentillesse et d'amour des livres. On se délecte à lire ces échanges et on les apprécie encore davantage en sachant que tout cela est une histoire vraie et que l'auteur a publié sa propre correspondance.

C'est un petit bijou qui se lit en un rien de temps, qui vous donnera le sourire et un peu de chaleur dans le cœur.

Attention, après ce roman, il faut lire La duchesse de Bloomsbury Street de Helene Hanff, qui fait directement suite à 84, Charing Cross Road et qui le complète parfaitement. Même si vous pouvez vous arrêter au premier, vous perdriez beaucoup à ne pas lire la suite !


mardi 10 avril 2018

Nouveaux contes traditionnels de Bretagne de Tristan Pichard



Nouveaux contes traditionnels de Bretagne
de Tristan Pichard

Éditions Locus Solus

Sortie le 21er février 2018
Format numérique / 160 pages / Prix 2,99 €



Présentation de l'éditeur :

Quand une princesse au sein d’or défend son honneur bafoué, quand ici un poisson d’or, là un chapeau enchanté permettent aux plus pauvres d’exaucer tous leurs souhaits, quand le Diable chevauche lla nuit sur la lande, c’est que le temps du conte a commencé. En voici 12 traditionnels de Bretagne, illustrés et modernisés, qui donnent au conteur un peu de répit face à l’Ankou faucheur d’âmes.

Mon avis :

J'ai eu un petit coup de cœur pour ce recueil de nouvelles. J'ai beaucoup aimé le travail de l'auteur sur la mise en place des nouvelles et leur intégration dans une histoire plus grande encore. J'ai trouvé ça super original et une fois commencé, on a qu'une hâte : finir les douze nouvelles afin de revenir à l'histoire de départ. J'ai adoré l'idée !

Les nouvelles sont très sympathiques, se lisent facilement et avec beaucoup d'intérêt. Les illustrations à chaque début de chapitre apportent encore un plus à l'ensemble.

À travers ces différentes nouvelles, on se balade dans toute la Bretagne, on croise des êtres magiques ou féériques, on en prend plein les yeux. Mais au-delà, les contes sont là pour donner des leçons et pour apprendre. Ainsi, chaque nouvelle a sa morale qui est enseignée au travers de ses personnages : malins, bêtes, avides, bons, paresseux, etc. On retrouve là un des objectifs du conte : faire réfléchir le lecteur sur la vie.

C'est un recueil très sympathique aux histoires courtes mais intéressantes, le tout assemblé dans une construction originale. Je le recommande !


mercredi 4 avril 2018

Frau Faust, tome 01 de Kore Yamazaki



Frau Faust
Tome 01
de Kore Yamazaki

Éditions Pika

Sortie le 2 novembre 2017
Format poche / 176 pages / Prix 7,50 €



Présentation de l'éditeur :

Érudite, mystérieuse et dotée d’étranges pouvoirs, la jeune femme que Marion rencontre par hasard en ville semble traverser les âges et renfermer bien des secrets. Mais lorsqu’elle demande à notre héros de l’aider à pénétrer dans une église en pleine nuit pour retrouver son « chien », il ne fait plus aucun doute que Johanna s’est affranchie des règles sacrées de l’Inquisition et que l’étrange aura qui l’enveloppe revêt des allures profanes. Quel est son lien avec le docteur Faust dont parlent les légendes ? Où se trouve la frontière morale entre le bien et le mal ? Toutes les certitudes du jeune Marion s’apprêtent à être bouleversées.

Mon avis :

Ce manga revisite le mythe du docteur Faust de manière originale. Ici, le docteur est une femme et elle cherche à tout prix à retrouver son démon Méphistophélès. En chemin, elle rencontrera un jeune garçon, Marion, qui va suivre dans son périple.

C'est à travers les yeux de Marion que l'on découvre qui est le docteur Faust. Qui est-elle ? D'où vient-elle ? Quel est son passé ? Parfois les apparences peuvent être trompeuses et ce premier tome nous fait comprendre qu'il y a beaucoup à découvrir au delà de la surface.

Le lecteur se retrouve plongé dans l'Allemagne du XVème siècle. On y découvre l'alchimie, l'inquisition, le clergé... mais aussi et surtout l'histoire du fameux docteur Faust.

L'intrigue est prenante, on souhaite découvrir la suite et l'on regrette que le premier tome se termine si vite.
L'auteur a intégré une nouvelle à la fin de ce tome qui n'a pas de lien avec Frau Faust : Le Musée Invisible. C'est une très belle histoire, toute en poésie qui apporte un beau plus à l'ensemble de ce livre.
Pour information, la série est terminée au Japon et comprend 5 tomes.

lundi 2 avril 2018

L'Atelier des Sorciers, tome 01 de Shuji Takizawa



L'Atelier des Sorciers
Tome 01
de Shuji Takizawa

Éditions Pika

Sortie le 7 mars 2018
Format tankobon broché / 208 pages / Prix 7,50 €



Présentation de l'éditeur :

Coco a toujours été fascinée par la magie. Hélas, seuls les sorciers peuvent pratiquer cet art et les élus sont choisis dès la naissance. Un jour, Kieffrey, un sorcier, arrive dans le village de la jeune fille. En l’espionnant, Coco comprend alors la véritable nature de la magie et se rappelle d’un livre de magie et d’un encrier qu’elle a achetés à un mystérieux inconnu quand elle était enfant. Elle s’exerce alors en cachette. Mais, dans son ignorance, Coco commet un acte tragique !
Dès lors, elle devient la disciple de Kieffrey et va découvrir un monde dont elle ne soupçonnait pas l’existence !

Mon avis : 

Voici un premier tome très prometteur. 
Dans un monde où la magie existe, seul un petit nombre de personnes sont dans le secret et savent l'utiliser : les Sorciers. Coco est fascinée par la magie, elle rêve de pouvoir l'utiliser. Son souhait se voit exaucé un jour, mais malheureusement tout ne se passera pas comme prévu. 

Le lecteur entre vite dans l'histoire. Coco est une petite fille attachante, pleine de bonne volonté, de gentillesse et de gaité. Son plaisir évident face à toute forme de magie et son enthousiasme donnent une belle bouffée de fraîcheur à ce manga. 
Le monde est bien construit, l'auteur a créé un mode de fonctionnement de la magie qui peut peut-être faire penser à d'autres mangas ou romans, néanmoins elle a ses propres codes et idées, ce qui fait que l'on apprécie l'ensemble. On comprend que les Sorciers forment un groupe à part entière, qu'il existe même une académie, des villages... Mais l'auteur ne nous en donne qu'un aperçu, juste de quoi accrocher le lecteur et lui donner envie d'en savoir plus. 

Le graphisme est magnifique. Certaines planches font même plus penser à de la B.D. qu'à du manga. On admire les dessins, le trait, on est envouté par l'ensemble. C'est plus que réussi !

C'est donc un premier tome très intéressant et magnifique. C'est un manga à découvrir !

mercredi 14 mars 2018

La Trilogie du rempart sud, tome 1: Annihilation de Jeff VanderMeer



La Trilogie du rempart sud
Tome 1: 
Annihilation
de Jeff VanderMeer

Éditions Le Livre de Poche

Sortie le 20 septembre 2017
Format poche / 240 pages / Prix 7,10 €



Présentation de l'éditeur :

« Notre expédition était la première à entrer dans la Zone X depuis plus de deux ans. En regardant ce paysage paisible, je ne pense pas qu'aucune d'entre nous n'en voyait encore la menace. »

La Zone X, mystérieuse, mortelle.
Et en expansion.
Onze expéditions soldées par des suicides, meurtres, cancers foudroyants et troubles mentaux.
Douzième expédition. Quatre femmes. Quatre scientifiques seules dans une nature sauvage.
Leur but : ne pas se laisser contaminer, survivre et cartographier la Zone X.

Mon avis :

L'immersion est immédiate. Le lecteur se retrouve happé par la lecture de ce premier tome. Quatre femmes ont été envoyées dans la Zone X, zone mystérieuse et mortelle, afin de la cartographier et trouver des réponses sur cet endroit.
Avec la biologiste, une des participantes à l'expédition, nous découvrons la zone X dont on ne sait presque rien. Beaucoup d'informations sont tues. Mais il est clair que les personnes qui ont été envoyées là-bas mettent leur vie en jeu.

C'est un roman passionnant aux tons inquiétants et mystérieux. L'ambiance est là pour nous plonger dans un monde étrange où les questions sont plus nombreuses que les réponses.

L'écriture est faite sous forme de journal. Un journal que la biologiste remplit pour faire part de ses observations mais aussi de ses souvenirs. Pourquoi est-elle là ? Quel est son rôle ? Que cherche-t-elle ?

Si la fin offre plusieurs réponses, beaucoup d'interrogations ne trouveront pas d'explications mais qu'importe, certaines informations ne sont pas indispensables, on apprend à accepter de ne pas tout savoir.

C'est un premier tome qui se suffit à lui-même. Passionnant, un vrai page-tuner, il est à découvrir !


dimanche 11 mars 2018

Dirk Gently, détective holistique, tome 1 : Un cheval dans la salle de bains de Douglas Adams



Dirk Gently, détective holistique
Tome 1 : Un cheval dans la salle de bains

de Douglas Adams

Éditions Gallimard

Sortie le 6 février 2003
Format poche / 375 pages / Prix 7,25 €



Présentation de l'éditeur :

De Sherlock Holmes à Philip Marlowe, il existe une longue tradition de détectives privés brillants, astucieux, à qui on ne la fait pas. Malheureusement, Dirk Gently n'en fait pas partie. Plus intéressé par la télékinésie, la physique quantique et les pizzas froides que par la chasse minutieuse aux indices, Dirk Gently emploie pour ses enquêtes des méthodes, disons... particulières, avec des résultats, disons... inattendus. Dirk Gently est un détective holistique. Chargé - sans fierté excessive - de retrouver un chat disparu, Gently va être confronté à un fantôme ahuri, un voyageur temporel, un secret dévastateur plus ancien que l'humanité et qui menace de la mener à une fin prématurée... et à un cheval, qui trône nonchalamment dans une salle de bains. En plus, le petit chat est mort. Le plus grand roman policier, romantique, d'humour, de voyage dans le temps, d'horreur et fantastique jamais écrit. Le seul, à la réflexion.

Mon avis :

Après avoir vu la série télévisée diffusée actuellement sur Netflix et pour laquelle j'ai eu un énorme coup de cœur, je me suis dirigée naturellement vers les romans desquels elle était tirée.

Bien que très différent de la série télévisée, ce premier roman est dans le même ton : loufoque, décalé, provocant, mystérieux... L'histoire est quasiment indescriptible avant d'arriver à la fin du roman. Plusieurs intrigues se développent avant que le lecteur comprenne réellement comment tout est lié. N'est-ce pas là l'essence même du terme holistique ? L'auteur joue avec le lecteur, nous emmène à différents endroits, trouble nos sens, nos repères pour au final nous présenter l'histoire dans son ensemble.

La première partie du roman peut être assez troublante. Où tout cela nous mène ? Que se passe-t-il réellement ? Où est Dirk ? Le fameux détective n'apparaît, malheureusement, pas avant la seconde et dernière partie du roman. Cet homme étrange semble détenir des secrets et des talents mystérieux.
Le lecteur est vite pris dans l'histoire, surtout à partir du moment où les éléments de science-fiction font leur apparition.

L'écriture est très intéressante. L'auteur a un talent incontesté pour jouer avec les mots, le lecteur a tout autant de plaisir à suivre l'histoire qu'à lire le style de Douglas Adams.
Ce roman est surprenant sur bien des points. À découvrir pour tous les fans de SF.

lundi 5 février 2018

À la croisée des mondes, tome 1 : Les royaumes du Nord de Philip Pullman



À la croisée des mondes
Tome 1 : Les royaumes du Nord
de Philip Pullman


Éditions Folio Junior 

Sortie le 19 octobre 2017 

Format poche / 528 pages / Prix 8,90 €



Présentation de l'éditeur :

Il est au départ déstabilisant, le monde dans lequel nous invite Philip Pullman, c'est celui de Lyra, la jeune héroïne. Il ressemble étrangement au nôtre, et s'en sépare tout à la fois, étrangement, par des détails qui apparaissent au fil du récit. On voyage en zeppelin, on rencontre des sorcières, des ours en armure... Chaque personnage est accompagné d'un "daemon", sorte d'animal familier mais qui est bien plus que cela : le daemon fait partie de son compagnon humain, il est le reflet de son âme. L'un ne peut survivre à l'autre. Celui de Lyra s'appelle Pantalaimon. Il la suivra dans toutes ses aventures jusque dans les Royaumes du Nord, en quête de la vérité sur la mystérieuse "Poussière".


Mon avis :

Ce premier tome de la fabuleuse saga de Philip Pullman est toujours aussi enchanteresse.

Dans un monde assez similaire au nôtre, chaque humain a un daemon. Le daemon et l'être humain qu'il accompagne sont liés. Ils font partie d'un tout, d'un même être. D'ailleurs, ils ne peuvent pas s'éloigner l'un de l'autre. Jusqu'à l'adolescence, le daemon a la capacité de changer de forme et de prendre l'apparence de n'importe quel animal. Puis, arrivé à un certain âge, il ne change plus et conserve l'apparence d'un des nombreux animaux qui peuplent la planète.

Nous suivons Lyra, une enfant d'une douzaine d'années, avec son daemon Pantalaimon. Ils vont se retrouver propulsés dans une aventure à couper le souffle et qui va les emmener aux confins du grand Nord, et même au-delà. Ils rencontreront des gitans, des sorcières, des ours en armure ; ils affronteront des kidnappeurs, des mercenaires ; ils se baladeront sur des péniches, des traineaux mais aussi dans un ballon dirigeable ; ils vivront des joies et des peines, ils se feront des amis, une famille, mais aussi des ennemis. Ils vivront une aventure qui ne sera que le début d'une encore plus grande !

Ce premier tome est passionnant. Dans ce monde, les scientifiques ont découvert l'existence de la Poussière. Qu'est-ce donc ? Le gouvernement, constitué de religieux, la considère comme quelque chose de malfaisant dont il faut se débarrasser. Les scientifiques, eux, cherchent à en savoir plus dessus. C'est ainsi qu'un conflit fait rage depuis des années, certains veulent éliminer la Poussière, d'autres la comprendre.
L'auteur traite de politique, science, théologie, philosophie... autant de thèmes qui seront approfondis dans les tomes suivants. Bien que les sujets soient parfois complexes, Philip Pullman a une plume accessible à tous et qui ravira petits et grands. Chaque tranche d'âge y trouvera son compte. Peu importe l'âge auquel vous (re)lisez ce livre, chaque lecture est différente.

L'auteur écrit à merveille et nous dépeint des personnages attachants que l'on souhaiterait connaître. Chaque protagoniste est une pierre à l'édifice de l'aventure de Lyra, mais ils sont aussi des mentors pour cette enfant. Ils lui apprennent beaucoup et elle a aussi beaucoup de plaisir à s'instruire. On voit le personnage de Lyra évoluer et grandir grâce à la très grande famille qu'elle se forge à travers ses rencontres.
Les différents lieux où nous entraîne l'auteur nous font voyager : Oxford, Londres, la Laponie... Nous voyageons avec Lyra, nous admirons les aurores boréales avec elle, voyons les sorcières voler, subissons le mal de mer sur le bateau, courrons sur les toits ou dans les souterrains ; autant de choses que Philip Pullman excelle à décrire et qui nous immerge complètement dans notre lecture.

Ce premier tome est un vrai bonheur de lecture, assurément une saga incontournable à découvrir et redécouvrir à tout âge !

dimanche 4 février 2018

Au paradis des manuscrits refusés de Irving Finkel



Au paradis des manuscrits refusés
de Irving FINKEL

Éditions 10 X 18

Sortie le 18 mai 2017
Format poche / 288 pages / Prix 7,50 €



Présentation de l'éditeur :

La Bibliothèque des Refusés est un établissement des plus singuliers : elle recueille - plus encore, elle sauvegarde - tout texte ayant essuyé refus sur refus de la part des éditeurs. Littérature, poésie, mémoires, récits épistolaires. tous les écrits trouvent leur place sur les étagères de la Bibliothèque des Refusés. L'arrivée impromptue d'une insupportable bibliothécaire américaine, l'imposture d'une actrice se faisant passer pour une étudiante dans l'idée de voler des idées pour son prochain film, la menace de cambrioleurs convaincus de trouver là le gros lot, sans compter l'irruption de nombreux aspirants écrivains. autant de mésaventures qui viennent perturber l'ordre tranquille de la Bibliothèque. Entre personnages hauts en couleur et situations cocasses, le tout dans un irrésistible humour british, La Bibliothèque des Refusés est également une merveilleuse déclaration d'amour aux livres et aux manuscrits en tout genre.

Mon avis :

Ce livre ne m'a pas convaincue. Il m'a fallu beaucoup d'énergie pour le finir. Le titre est alléchant, la couverture accroche l'œil et le résumé finit de convaincre le lecteur. Autant d'élément qui sont là pour faire joli et séduire.

Malheureusement, le contenu est loin d'être à la hauteur. De petites histoires s'enchaînent telles de petites nouvelles sur cette bibliothèque des manuscrits refusés. Les différents récits n'ont quasiment aucun lien mis à part le lieu et certains des protagonistes. Les intrigues sont peu prenantes, ce qui rend difficile la lecture, car une fois qu'on en a fini avec une, on n'a pas vraiment envie de continuer.

Les personnages sont assez perchés et font plus penser à des scientifiques fanatiques et passionnés (et paranoïaques) retranchés dans leur bunker et qui ne veulent rien avoir à faire avec l'extérieur. Cet élément censé être de l'humour n'a pas fait mouche. Le seul élément qui fait sourire sont les lettres de refus, certaines sont particulièrement intéressantes, comme celle écrite en haiku. Malheureusement, il y en a trop peu pour rendre cette lecture prenante.

Le style est classique et les personnages pas du tout attachants. C'est un roman au design pour attirer les amoureux des livres, mais qui au final ne tient pas ses promesses.


samedi 3 février 2018

Saga, tome 1 de Brian K. Vaughan



Saga
Tome 1
de Brian K. Vaughan

Éditions Urban Comics

Sortie le 15 mars 2013
Format album / 168 pages / Prix 15,50 €



Présentation de l'éditeur :

Un univers sans limite, peuplé de tous les possibles. Une planète, Clivage, perdue dans la lumière froide d'une galaxie mourante. Sur ce monde en guerre, la vie vient d'éclore. Deux amants que tout oppose, Alana et Marko, donnent naissance à Hazel, un symbole d'espoir pour leurs peuples respectifs. L'espoir, une idée fragile qui devra s'extraire du chaos de Clivage pour grandir, s'épanouir et conquérir l'immensité du cosmos.

Mon avis :

Ce premier tome est intéressant. Il pose les bases d'un univers extrêmement riche. On suit Alana et Marko, deux êtres venants de Continent et de Couronne, une planète et son satellite. Tout semble les opposer, jusqu'au conflit remontant aux origines du monde entre leurs deux espèces. Et pourtant, leur amour a donné naissance à un enfant métis. Une petite fille qui va se retrouver traquer par les meilleurs assassins de la galaxie. 

On rentre très vite dans l'histoire et on se retrouve entraînés dans une course poursuite à l'échelle de l'univers. On découvre des mondes différents, des êtres différents, la magie côtoie la science-fiction, on croise même des fantômes. Il semble que l'auteur ne s'est pas posé de limites pour façonner son univers, et cela ne peut que combler le lecteur. 

Le graphisme les couleurs sont beaux. L'attention portée aux designs des différents protagonistes est intéressante et variée. Ainsi, on prendra plaisir à noter les différents types d'ailes du peuple de Continent : ailes de chauve souris, ailes avec des plumes, ailes de libellules, etc. et les diverses cornes pour ceux de Couronne : corne de licorne, de bouc, de cerf... Néanmoins, les créatures ne se limitent pas à ceux de ces deux mondes et le lecteur pourra aussi découvrir de nombreux peuples aux morphologies bien différentes et éloignées de l'être humain. 

C'est donc un premier tome très intriguant, qui encourage le lecteur à continuer afin d'en apprendre plus sur cet univers exceptionnel. 

vendredi 2 février 2018

Fille de bohème de Vania Prates



Fille de bohème
de Vania Prates

Éditions CHARLESTON EDITIONS

Sortie le 16 janvier 2018
Format broché / 392 pages / Prix 18,00 €



Présentation de l'éditeur :

« Un roman que j'ai adoré et comme j'aime en lire ! Bravo à l'auteure, qui a su me transporter ! »
Clarisse Sabard, membre du jury du Prix du Livre Romantique, auteure du best-seller Les Lettres de Rose
Mélissandre a tout ce qu'elle désire dans la vie : un bon travail, le fiancé parfait, l'appartement de ses rêves. Son avenir est, selon elle, d'ores et déjà tracé. Mais un soir, lors de l'enterrement de vie de jeune fille de sa meilleure amie, une étrange femme va la mettre au défi de tenter l'expérience de l'hypnose et sa vie va s'en trouver complètement chamboulée.
Revivant, en songe, la vie aussi dangereuse qu'exaltante d'Éveline, bohémienne de la cour des Miracles, Mélissandre commence à perdre pied. Qui est cette fille qui lui fait revivre des souvenirs d'une vie lointaine, vécue à une autre époque ? Pourquoi cela semble-t-il avoir un tel impact sur elle ? Et pourquoi le beau Ric, qu'elle rencontre à Montmartre, ressemble-t-il tant au mystérieux Cam de ses rêves ?
Un roman addictif sur les étonnants pouvoirs de l'hypnose, mêlant histoire d'amour, suspense et développement personnel


Mon avis :

Voici mon deuxième coup de cœur de l'année ! On peut dire que 2018 commence bien côté lectures.

On suit Méli, jeune femme à qui tout réussi : un bel appartement, un super métier, un fiancé, tout semble montrer qu'elle mène une vie parfaite. Et pourtant, lors d'une soirée, un événement majeur va l'aider à ouvrir les yeux sur ce qu'est réellement sa vie.

Ce roman est un vrai livre feel-good. On passe un excellent moment à suivre Méli et la prise de conscience qui vient bouleverser sa vie. Mais on adore aussi suivre Évy, et sa vie à la cour des miracles dans le Paris du XVIIème siècle.
Les passages d'une vie à l'autre et d'une époque à l'autre sont bien dosés et à aucun moment je ne me suis sentie frustrée de changer de narrateur. Les histoires sont passionnantes, on se prend très vite au jeu et on cherche à en savoir plus sur ces deux jeunes femmes.
Bien que l'histoire soit centrée sur Méli qui remet en question sa vie, ce roman n'est pas du tout un roman de développement personnel déguisé.

Les personnages offrent un large éventail de personnalités et d'origines. On s'attache à certains, on en déteste d'autres, mais on prend un grand plaisir à tous les découvrir. Les relations et la complicité que l'on ressent entre les différents protagonistes, à travers les échanges et les événements, sont savoureux.

La plume de l'auteur est géniale. La lecture est fluide, on est loin des clichés, on rit, on est émus, ce livre gonfle notre petit cœur d'émotions. Et lorsqu'on referme Fille de Bohème, on est triste de quitter tout ce petit monde qu'on a appris à apprécier comme des amis. C'est donc un roman que je recommande chaudement !